×
Destruction créatrice
Destruction créatrice Par Mohamed Ali Mrabi
Le 30/05/2024

C’est une tendance qui se démocratise de plus en plus. Acheter en ligne est devenu (presque) un acte banal. L’aspect pratique du e-commerce a... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Maroc-Belgique : un partenariat stratégique tourné vers l'avenir

Par L'Economiste| Le 15/04/2024 - 15:42 | Partager
Maroc-Belgique : un partenariat stratégique tourné vers l

Le Maroc et la Belgique entendent nouer un partenariat stratégique tourné vers l'avenir. Rabat et Bruxelles ont salué, lundi dans la capitale marocaine, a dynamique de leurs relations bilatérales, réaffirmant leur volonté partagée de les approfondir davantage en vue d'établir un partenariat stratégique tourné vers l'avenir, "à la hauteur des attentes et du potentiel qui existent entre les deux pays pour répondre aux défis actuels et futurs".

Dans une déclaration conjointe sanctionnant les travaux de la 3e Réunion de la Haute Commission Mixte de Partenariat Maroc-Belgique, co-présidée par le Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, et le Premier ministre belge, Alexander De Croo, les deux parties ont également exprimé leur volonté de renforcer le commerce et les investissements, de coopérer en matière de climat, de transition énergétique par le développement des énergies renouvelables et des molécules vertes, ainsi qu’en matière de gestion de l’eau, des infrastructures et du transport. Les chantiers a mener touchent plusieurs domaines (économie, énergie, investissement...).

Sur le plan législatif, les deux parties ont souligné l'importance de la coopération parlementaire qui joue un rôle essentiel dans le renforcement des relations bilatérales, tout en encourageant les institutions législatives des deux pays à intensifier leur partenariat, notamment par la création d'un Forum parlementaire conjoint constituant un espace de dialogue et d'échange.

Concernant le volet économique, les deux parties encouragent les entreprises belges et marocaines à explorer les opportunités offertes de part et d’autre en matière d'investissement, notamment à travers la nouvelle "Charte marocaine de l'investissement", l'"Offre Maroc" concernant l'hydrogène vert et des projets structurants prévus en perspective de l'organisation de la Coupe du Monde 2030. Le Maroc devra par ailleurs saisir les opportunités offertes par la Belgique notamment comme partenaire en matière de transition énergétique, d’économie circulaire et dans d’autres domaines d’intérêt commun.