Flash

Les italiens défilent contre la "LGV avec Lyon"

Par L'Economiste| Le 09/12/2018 - 08:55 | Partager
Les italiens défilent contre la "LGV avec Lyon"

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé, samedi à Turin (Italie), pour protester contre le projet de liaison ferroviaire avec la ville française de Lyon, dénonçant un "gaspillage d'argent public". A l'appel du mouvement "No Tav" ("Non à la LGV - ligne à grande vitesse), les manifestants, 70.000 personnes selon les organisateurs, arboraient des pancartes sur lesquelles était écrit "contre le gaspillage", "Oui à de petites infrastructures utiles, non à de grandes infrastructures inutiles", "Tav sponsorisé par l'Union industrielle - Mafia du ciment", "Non au Tav, Oui à la sauvegarde du territoire et de l'environnement".

Toutefois, le message essentiel porté par les manifestants samedi était la dénonciation du "gaspillage d'argent public" et la revendication d'une autre société possible. Le coût du seul tunnel est estimé au bas mot à 8,6 milliards d'euros. "Ils ne pensent qu'à remplir leurs poches, nous voulons un avenir différent qui garantisse un vrai système sanitaire et la création de vrais postes de travail", a souligné Dana Lauriola, une des leaders du Mouvement No Tav.

Le monde entrepreneurial était présent en masse, estimant cette infrastructure vitale, pour l'Italie, deuxième pays manufacturier d'Europe. Le gouvernement italien est lui-même divisé sur la question: la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini soutient le projet, tandis que le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) y est hostile. Rome a commandé une analyse coûts-bénéfices dont le gouvernement attend les résultats avant de se prononcer.

L'objectif est d'accélérer les liaisons passagers en mettant Turin à 2h de Lyon, contre plus de 4h actuellement, et de transférer le fret vers le rail, alors que les routes sont engorgées de camions.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc