×
+ L'ÉDITO
Par Mohamed CHAOUI
Le 21/01/2022
Open

Si la mise en scène et le décor de l’émission avec le chef du gouvernement étaient austères, il en...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Les centres de vaccination des 12-17 ans prêts à recevoir les élèves

Par L'Economiste| Le 30/08/2021 - 16:19 | Partager
Les centres de vaccination des 12-17 ans prêts à recevoir les élèves

Le directeur de la coopération et de la promotion de l'enseignement privé chargé de la vie estudiantine, Aziz Nahya, a indiqué que tous les préparatifs de la campagne de vaccination de la tranche d'âge 12-17 ans sont achevés, et que les centres désignés pour cette opération sont prêts à les recevoir.

Invité sur RIM Radio, Aziz Nahya a rappelé que quelque 420 centres accueilleront les élèves pour cette opération d'envergure qui démarre demain 31 août. Selon le responsable, ces centres ont été sélectionnés pour couvrir l'ensemble du territoire national, et des unités mobiles sont prévues pour administrer le vaccin aux enfants qui ne peuvent pas se déplacer vers les centres de vaccination. "Il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous pour être vacciné", a-t-il souligné, ajoutant que les élèves peuvent se vacciner là où ils se trouvent.

Aziz Nahya a également relevé qu'une autorisation en fonction de chaque tranche d'âge sera disponible au niveau des centres de vaccination, et lorsque le tuteur se présente, accompagné de l'élève, il donnera son consentement à l'opération de vaccination, et choisira également le type de vaccin (Pfizer ou Sinopharm). L'opération est volontaire et '"il n'est pas envisageable que la présentation du pass vaccinal devienne obligatoire pour les élèves afin de bénéficier de l'enseignement présentiel", a précisé le responsable.

Le ministère de l’Education nationale publiera la liste des centres, leurs adresses et le type de vaccin qui y sera administré (Pfizer ou Sinopharm). L’opération de vaccination aura lieu jusqu'à 18 heures, et la plupart du temps durant les sept jours de la semaine. A noter que 3 millions d'élèves sont concernés.

Le Maroc a enregistré 8 décès parmi les enfants et 117 cas critiques qui ont nécessité leur transfert vers des services de réanimation en raison de la Covid-19 au cours du mois d'août, a rappelé Nahya, soulignant que ce sont précisément ces données qui ont incité le gouvernement à étendre la vaccination aux enfants.