×
Conquérant
Conquérant Par Mohamed CHAOUI
Le 09/12/2022

Les ondes positives de la qualification du Maroc au quart de finale de la Coupe du monde ne faiblissent pas. La liesse populaire que cet évènement planétaire a... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Le plan marocain d’hydrogène présenté au maire d’Anvers

Par L'Economiste| Le 05/10/2022 - 16:45 | Partager
Le plan marocain d’hydrogène présenté au maire d’Anvers

Une délégation Flandre (Belgique) conduite par Bart De Wever, maire d’Anvers, affiche un intérêt pour développer des partenariats avec les acteurs marocains dans les énergies renouvelables notamment l’hydrogène vert.

Un intérêt qui a été affirmé lors de la réception, dernièrement, des membres de la délégation par la CGEM de la région Rabat-Salé-Kénitra (R.S.K). Cette rencontre a été une occasion de présenter l’expérience du Maroc dans les énergies renouvelables et également ses potentialités et ses ambitions pour la production de l’hydrogène vert. Pour ce faire, « on a invité les principales institutions impliquées dans la stratégie des énergies renouvelables lancée au Maroc depuis plus d’une décennie, a indiqué Bouthayna Iraqui, présidente régionale du CGEM-R.S.K.

Cette rencontre a été marquée par l’intervention de Mohammed Yahya Zniber, président du Cluster Hydrogène, dans laquelle il a présenté un aperçu sur le plan Hydrogène vert. Pour la capacité en électrolyse, il est prévu, pour une première étape fixée à l’horizon 2030, d’atteindre 3 à 5 GW (H2) pour un capex de 20 à 35 milliards de DH. Pour la troisième et dernière phase (horizon 2050), on table sur une capacité de 31 à 53 GW pour un investissement de 70 à 80 milliards de DH.

Les potentialités du Maroc en énergies renouvelables peuvent favoriser l’investissement dans l’industrie chimique de base et la production de l’ammoniac dans votre pays, a signalé le maire d’Anvers.