×
Chandelle
Chandelle Par Meriem OUDGHIRI
Le 02/12/2022

La baraka est avec le Maroc. Cette espèce de talisman ou de pouvoir de protection comme un bouclier, ancré dans les coutumes et la vie de tous les jours. «On va y... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Le marché monétaire retrouve progressivement son souffle

Par L'Economiste| Le 16/07/2022 - 10:36 | Partager
Le marché monétaire retrouve progressivement son souffle

 Le marché monétaire retrouve progressivement son souffle à la fin de la semaine écourtée à l’occasion de Aïd Al-Adha, selon Attijari Global Research (AGR).

"Après avoir atteint des niveaux élevés à 1,46% en début de semaine, les taux MONIA (Ndlr, Moroccan Overnight Index Average: indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor) reviennent à l’équilibre et s’échangent autour de 1,43% en fin de semaine", indique AGR dans sa note "Weekly Hebdo Taux – Fixed Income" qui couvre la période allant du 08 au 14 juillet 2022.

La moyenne hebdomadaire est restée stable à 1,45% durant cette période, précise la même source, relevant que cette situation s’explique par l’interventionnisme accru de la Banque centrale.

Ainsi, l’institution a relevé ses injections de liquidité à travers les avances à 7 jours à plus de 52 milliards de dirhams (MMDH), satisfaisant entièrement la demande bancaire.

Celles-ci demeurent un instrument de politique monétaire majeure pour réguler la liquidité bancaire durant cette période marquée par une pression significative sur le cash, notent les analystes d'AGR, qui relèvent que dans ces conditions, l’équilibre des taux interbancaires est resté imperturbable, en parfaite harmonie avec le taux directeur fixé à 1,50%.

Par ailleurs, les placements du Trésor sur le marché monétaire ont atteint cette semaine une moyenne de 10 MMDH, contre 8,2 MMDH la semaine précédente.