×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 195.938 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 234.695 articles (chiffres relevés le 4/6 sur google analytics)
Flash

Justice : Le Maroc veut partager son expertise

Par L'Economiste| Le 10/10/2019 - 16:08 | Partager
Justice : Le Maroc veut partager son expertise

C’est parti pour le 1er«Symposium régional des juges africaines» qui s’est ouvert ce jeudi à Fès. Cette grand-messe réunit, du 10 au 12 octobre, des femmes juges d’Afrique, Europe, Amérique, et Australie. Initié par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) et le Board de Washington de «l’International Association of Women Judges», l’événement entend porter la voix du Roi du «vivre ensemble», de la tolérance et de la paix dans le monde. C’est l’occasion aussi d’exporter, partager et échanger autour du modèle judiciaire marocain.

Pour Mustapha Farès, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), «l’Afrique a besoin d’un pouvoir judiciaire “’indépendant, efficace, transparent et sophistiqué”’, et de “’donner à tous l’opportunité de façon équitable et égale, en vue de garantir l’application de la loi et la protection des droits et libertés”’».

Même son de cloche auprès de Mohamed Abdennabaoui, président du Parquet Général, pour qui « la juge marocaine représente environ 25% du total des juges du royaume». Autre précision du procureur général du Roi près la Cour d’appel, président du Ministère public, «le Maroc est l’un des premiers pays en Afrique et dans le monde arabe à permettre à la femme d’exercer cette profession».

Signalons que le Ministère Public compte aujourd’hui plus de 16% de femmes juges. A noter enfin que le choix de Fès pour abriter cette rencontre n’est pas fortuit. «La ville de Fès, avec toute sa dimension nationale et internationale, vous confirmera l’étendue de l’ambition de la femme marocaine de faire face aux défis de l’avenir par la force de la loi, le pays des institutions, des valeurs Citoyennes et de l’égalité», promet Farès.

Y.S.A

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc