×
Nouveau visage
Nouveau visage Par Mohamed CHAOUI
Le 23/09/2022

Lors de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, on a assisté à la révélation d’un nouveau Akhannouch, avec un arabe parfait et un... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Irlande: Une "Morocco Week" pour booster l'investissement

Par L'Economiste| Le 29/03/2021 - 12:13 | Partager
Irlande: Une "Morocco Week" pour booster l

Le Maroc a ouvert, ce lundi, sa semaine économique à Dublin, en vue de scruter les différentes opportunités d’investissement entre le Royaume chérifien et l’Irlande. L’événement permettra ainsi aux experts de discuter des moyens de renforcer la coopération entre les deux pays, "Le Maroc comme porte d’entrée vers l’Afrique, incitera les investisseurs irlandais à considérer le Royaume comme une priorité lorsqu’ils s’apprêtent à investir", a indiqué l’ambassadeur du Maroc en Irlande, Lahcen Mahraoui.

"L’Irlande est très intéressée par la construction de partenariats durables avec le Maroc en tant qu’économie axée sur la consommation et porte d’entrée sur le marché africain", affirme Robert Troy, ministre irlandais de la promotion du Commerce, du digital et de la régulation des entreprises. De son côté, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a indiqué que les secteurs industriels ont pu retrouver leur niveau d’activité habituel après avoir été frappés par la pandémie. Dans le cas du Maroc, nos partenaires et investisseurs accélèrent actuellement leurs investissements", ajoute-t-il. Le ministre souligne d’ailleurs que le Maroc s’efforce de devenir l’un des premiers producteurs du secteur automobile, ce qui en fait un secteur stratégique dans lequel il est en concurrence avec des producteurs mondiaux comme l’Inde.

"Même avant la pandémie COVID-19, le Maroc a pu se transformer en plateforme d’investissement. Les raisons sont multiples, mais la stabilité est un élément majeur et clé, outre le faible coût de production", a par ailleurs noté Elalamy.