×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Indice de perception de la corruption: Le Maroc perd 6 places

Par L'Economiste| Le 28/01/2021 - 09:25 | Partager
Indice de perception de la corruption: Le Maroc perd 6 places

Le Maroc recule encore dans le domaine de la lutte contre la corruption, d’après le nouvel Indice de perception de la corruption 2020 (CPI 2020) de Transparency International. Le Royaume occupe en effet la 86e place sur 180 pays classés, contre la 80e position un an auparavant. Avec un score de 40/100, il perd même un point comparé à l’année dernière.

Le phénomène de la corruption ne recule pas dans le monde, car, comme le soulignent les auteurs de l’Indice, "la plupart des pays ont fait peu ou pas de progrès dans la lutte contre la corruption en près d'une décennie, plus des deux tiers des pays obtiennent un score inférieur à 50".

Concernant la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), elle reste perçue comme "très corrompue", et "peu de progrès y ont été réalisés dans la lutte contre la corruption", note également l’Indice. Les pays de la région affichent une moyenne de 39/100. Les Émirats arabes unis et le Qatar sont les pays les plus performants de la région sur l'IPC avec des scores de 71 et 63 respectivement, tandis que la Libye (17), le Yémen (15) et la Syrie (14) figurent en queue de peloton.

Au Maroc, bien que le gouvernement ait pris des mesures exceptionnelles en réponse à l'urgence sanitaire, notamment en matière de marchés publics, "ces mesures n'ont pas fait l'objet d'une surveillance et ont permis des exemptions spéciales pour lesquelles le gouvernement n'a pas eu à rendre de comptes", notent aussi les auteurs du classement. Et d’ajouter : "ces initiatives s'étendent à des domaines autres que les soins de santé et présentent des risques importants de mauvaise gestion des fonds et de corruption".

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc