×
+ L'ÉDITO
Par Meriem OUDGHIRI
Le 17/01/2022
Slogan

La crise Covid aura-t-elle aidé à étouffer encore plus la contrebande? En grande partie, dira le DG...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Immigration illégale: 11 passeurs algériens arrêtés en Espagne

Par L'Economiste| Le 14/01/2022 - 14:40 | Partager
Immigration illégale : 11 passeurs algériens arrêtés en Espagne

La police nationale espagnole a arrêté 11 ressortissants algériens dans la région de Murcie, âgés de 19 à 51 ans, accusés de transporter des migrants clandestins de différentes nationalités vers les côtes espagnoles.

Les personnes arrêtées sont accusées d'avoir transporté plus de 300 personnes, dont des hommes, des femmes et des mineurs, en provenance de plusieurs pays africains, indique, vendredi, la police espagnole. Les embarcations utilisées par les prévenus ont été localisées et interceptées dans les côtes proches de Carthagène, ajoute la même source, précisant que certains migrants ont été retrouvés en mer après plusieurs jours de dérive, certains en très mauvais état de santé, et d'autres à terre après avoir débarqué sur une plage de la région.

La police espagnole avait annoncé, lundi, le démantèlement d'un réseau criminel spécialisé dans le trafic de migrants entre l'Espagne et l'Algérie, précisant que cette opération d'envergure avait permis l’arrestation de 24 personnes. Le réseau démantelé, en collaboration avec Europol, était composé de deux organisations criminelles parfaitement structurées, ajoute la police nationale espagnole, faisant savoir que ces dernières étaient basées dans la province d'Alicante, bien qu'elles aient opéré dans d'autres provinces espagnoles, principalement à Almeria, ainsi que dans d'autres pays de l'espace Schengen, notamment en France.

En complicité avec des organisations criminelles basées en Algérie, les deux organisations ont utilisé des bateaux de différentes tailles pour assurer l'entrée illégale de migrants sur le territoire espagnol, notamment par le littoral d'Almeria.

Selon le décompte des autorités locales espagnoles, 73% des migrants irréguliers arrivés sur les côtes espagnoles sont des Algériens, un phénomène qui inquiète de plus en plus les milieux politiques et associatifs ibériques. Aussi bien les autorités locales que plusieurs partis politiques ont exprimé leur inquiétude face à cette vague migratoire qui ne cesse de prendre de l'ampleur.