×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    IFC et le CNEA s’associent pour libérer le secteur privé au Maroc

    Par L'Economiste| Le 20/12/2018 - 16:16 | Partager
    IFC et le CNEA s’associent pour libérer le secteur privé au Maroc

    IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, et le Comité National de l’Environnement des Affaires (CNEA) au Maroc, ont signé un mémorandum d’entente visant à améliorer le climat des affaires. La cérémonie a également marqué le lancement d’une enquête nationale qui permettra d’évaluer les obstacles qui entravent le développement des entreprises au Maroc. Dans le cadre de ce partenariat, IFC accompagnera le CNEA à identifier les principaux freins au développement du secteur privé marocain ainsi que les réformes susceptibles d’appuyer son développement.

    L’enquête nationale sur l’environnement des affaires, réalisée conjointement avec l’équipe « Enterprise Survey » de la Banque mondiale, est un élément phare de ce projet. « La complexité des projets de réformes liés à l’entreprise et leur impact économique et social important sont des facteurs qui rendent parfois difficile l’identification des priorités, » a rappelé Lahcen Daoudi, Ministre des Affaires Générales et de la Gouvernance. « … la priorité sera donnée aux projets les plus urgents, en permettant un développement optimal du climat des affaires et en clarifiant la vision à moyen et long terme du développement du secteur privé. »

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc