×
Sages et disciplinés
Sages et disciplinés Par Ahlam NAZIH
Le 24/06/2024

Nous avons peut-être la réponse à une grande question ou, en tout cas, une partie de la réponse: Pourquoi peinons-nous à sortir de la case «pays en... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Gazoduc Nigeria-Maroc : Leila Benali fait le point

Par L'Economiste| Le 28/05/2024 - 12:19 | Partager
 Gazoduc Nigeria-Maroc : Leila Benali fait le point

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a affirmé, lundi, que le projet de gazoduc Maroc-Nigeria est un catalyseur du développement et de l'intégration économique régionale et un levier de l'interconnexion entre l'Afrique et l'Europe.

Lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, la ministre a fait le point sur l'état d'avancement de ce projet stratégique lancé par SM le Roi Mohammed VI et l'ancien président nigérian Muhammadu Buhari. Elle a ainsi affirmé que la plupart des études de faisabilité et de conception technique ont été achevées, de même que l'identification du tracé optimal du gazoduc qui sera raccordé au gazoduc Maghreb-Europe. Leila Benali, en a outre, fait état de la poursuite des études d'évaluation sur le terrain et des études d'impact environnemental et social.

Ce projet stratégique aura une capacité de 30 milliards de m3 par an de gaz naturel, tandis que l'enveloppe globale de l'investissement s'élève à 25 milliards de dollars US, a-t-elle précisé, notant qu'"entre 2022 et 2023, plusieurs mémorandums d'entente ont été signés" à cet effet.

S'agissant de la gouvernance et de la gestion du projet, "la société de projet (SPV - Special Purpose Vehicle), après les études de faisabilité, sera responsable du financement, de la construction et de l'exploitation du gazoduc", a précisé la ministre. La responsable a également indiqué que le développement du gazoduc Maroc-Nigéria passera par trois phases, la première étant celle du "Sénégal-Mauritanie-Maroc", soulignant, par ailleurs, le rôle que joue le gaz naturel en tant que composante clé de la stratégie de transition énergétique du Maroc.