×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Fuite d'un enregistrement audio: Limogeage du directeur de la prison de Ras El Ma

Par L'Economiste| Le 01/11/2019 - 14:36 | Partager
Fuite d

Trois fonctionnaires de la prison locale de Ras El Ma à Fès ont été suspendus et déférés devant le conseil disciplinaire, alors que le directeur de l’établissement pénitentiaire a été limogé en lien avec a fuite d'un enregistrement audio de l’intérieur de la prison et sa diffusion sur les sites électroniques et les réseaux sociaux, indique la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).

Selon les résultats de l’enquête préliminaire menée actuellement à la prison locale de Ras El Ma par une commission d’inspection centrale en lien avec l’affaire, il a été décidé de suspendre trois fonctionnaires de les déférer devant le conseil disciplinaire, en vue d’examiner les infractions qui leurs sont reprochées, outre le limogeage du directeur dudit établissement, dans l’attente du parachèvement de l’enquête administrative pour prendre les mesures juridiques nécessaires à l’encontre de toute personne reconnue responsable dans cette affaire.

Il est à rappeler que la DGPAR a indiqué avoir dépêché, jeudi, une commission centrale à la prison locale Ras El Ma à Fès concernant un enregistrement attribué au détenu "N.Z" dans le cadre des événements d’Al Hoceima et diffusé sur les réseaux sociaux (une des pages Facebook) mais également relayé par certains sites électroniques.

Dans une mise au point, la DGAPR explique que l’objectif de cette enquête est de déterminer les responsabilités pour l’administration de l’établissement pénitentiaire et ses fonctionnaires. Les premiers éléments de l’enquête ont montré que le prisonnier en question a prétendu vouloir entrer en communication avec ses proches pour réaliser un enregistrement ayant d’autres objectifs que la préservation des liens familiaux. Dans le même cadre, le prisonnier concerné et d’autres appartenant à la même catégorie incarcérés dans le même établissement pénitentiaire ont refusé de se conformer aux ordres des fonctionnaires de rejoindre leurs cellules, de même qu’ils ont violenté quelques-uns d’entre eux, indique la DGAPR. Les fonctionnaires en question ont subi des examens médicaux au CHU Hassan II de Fès et ont porté plainte auprès du parquet compétent.

Les détenus en question ont refusé d’obtempérer sous prétexte que l’un d’entre eux n’a pas été autorisé à avoir une communication téléphonique avec ses proches, alors que ce détenu avait usé de ce droit lors de la même journée. L’administration de l’établissement pénitentiaire a informé par écrit le parquet compétent de ces faits en vue de prendre les dispositions nécessaires, poursuit la DGAPR. "En vue de maintenir l’ordre et la discipline au sein de cet établissement pénitentiaire, la DGAPR prendra toutes les mesures nécessaires à l’encontre de ces prisonniers", conclut la même source.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc