Flash

FIFM : "Joy" remporte l'Etoile d'Or

Par L'Economiste| Le 08/12/2018 - 22:52 | Partager
FIFM : "Joy" remporte l'Etoile d'Or

Le Grand Prix "Etoile d'Or" de la 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a été attribué au film autrichien "Joy" de la réalisatrice Sudabeh Mortezai, a annoncé samedi soir le jury lors de la cérémonie de clôture qui s'est déroulée dans le Palais des congrès de la cité ocre. Ce long-métrage, qui jette un regard provocateur, singulier et féminin sur la traite des êtres humains, raconte le calvaire de Joy, une jeune nigériane qui arpente les trottoirs de Vienne pour rembourser "Madame", la femme qui l'exploite et à qui elle est redevable d'une dette pour son transit illégal vers l'Europe, et pour soutenir, en même temps, sa famille dans son pays natal et assurer à sa fille une vie meilleure. A travers cet opus, Mortezai, native de Ludwigsburg en Allemagne et ayant grandi à Téhéran et à Vienne, a réussi à offrir au public un portrait de la résistance humaine face à ce système d’exploitation sans pitié dans un environnement des plus inhumains sur le sol européen.

Cette soirée a été également marquée par la remise du Prix d'interprétation masculine, qui a été décerné à l'acteur tunisien Nidhal Saadi pour son rôle dans le film "Look At Me" (Tunisie) de son compatriote réalisateur Nejib Belkadhi. L'heureuse actrice allemande Aenne Schwarz a, quant à elle, décroché le Prix d’interprétation féminine pour sa performance dans le film "All Good" (Allemagne) de sa réalisatrice Eva Trobisch. La comédienne incarne le rôle de "Janne" dans cette fiction qui jette la lumière sur le viol d'une jeune femme qui choisit, malgré ce drame, de continuer normalement sa vie. Quant au Prix de la mise en scène, il est revenu au réalisateur serbe Ognjen Glavonic pour son film "The Load" (Serbie) qui pose un regard dur sur un crime de guerre commis au Kosovo et sur ses implications.

Le jury a choisi de remettre son Prix lors de cette 17ème édition au long-métrage "La Camarista" (Mexique-USA) réalisé par la mexicaine Lila Avilés, qui se veut un focus sur le quotidien d'Evelia, une femme de chambre dans un somptueux hôtel de la ville de Mexico, qui vit entre l'illusion du luxe et des conditions précaires.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc