Fès: Prison ferme pour les organisateurs des musiques sacrées

Par L'Economiste| Le 21/06/2022 - 21:01 | Partager
Fès: Prison ferme pour les organisateurs des musiques sacrées

A peine une semaine après la clôture de la 26e édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde, un dirigeant de la Fondation Esprit de Fès et deux anciens responsables de cette même Fondation, initiatrice de l'événement phare de la capitale spirituelle, ont été condamnés ce mardi à un an de prison ferme assorti d'une amende de 20.000DH.

Il s'agit d'un jugement en première instance, pour détournement de fonds publics et mauvaise gestion. D'autres accusés dans ce dossier ont écopé d'une peine d'emprisonnement d'une durée de dix mois et d'une amende exécutoire de 2.000 DH. Et ce, pour faux en écritures. Notons par ailleurs que le tribunal a innocenté 8 autres personnes. A l'heure où nous mettions en ligne, nous avons appris que les inculpés feront appel.

JR