×
«Tounés»
«Tounés» Par Abouammar Tafnout
Le 12/08/2022

Ce fût un temps où on nous chantait les louanges du «modèle tunisien», qui allait montrer l’exemple et démocratiser ce que l’administration américaine appelle zone Mena... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Fès: Abdellatif Ouahbi critique le rapport de Benmoussa

Par L'Economiste| Le 03/06/2021 - 07:11 | Partager
Fès: Abdellatif Ouahbi critique le rapport de Benmoussa

CP: L'Economiste

Et de 8 pour les rencontres de l'université Sidi Mohamed Benabdallah de Fès (USMBA). Le "débat universitaire" de mercredi 2 juin 2021 a invité le SG du PAM, Abdellatif Ouahbi, pour un échange passionnant sur "le refus de l'intellectuel à rejoindre la politique".

Rappelant ses années estudiantines avec beaucoup d'émotion, Ouahbi a affirmé "vouloir échanger son siège au Parlement par celui d'un étudiant à l'université...". "Ce sont les meilleures années de la vie", exprime-t-il, avant d'appeler à "l’implication et l'audace de l'intellectuel et son savoir-faire qui permettraient au politique de mieux répondre aux attentes de la population". Dans son rendu, Ouahbi s'est référé au rapport de la Commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement. "Le diagnostic établi par cette commission a montré que le Maroc a besoin de toutes ses compétences, et notamment des universitaires, pour avancer, se développer, et se démarquer", a souligné le SG du parti du Tracteur.

Et d'ajouter : "Nous sommes un parti, certes né de paradoxes et de divergences, mais qui, au fil des ans, est devenu une formation politique et un projet réunissant des jeunes, femmes, universitaires,...et une force cosmopolite. Et c'est au SG de chercher ce qui nous réunit mais loin de l'autoritarisme et du contexte de la naissance". "Chercher un positionnement pour réduire la virulence du libéralisme, gérer la relation du parti avec l'autorité dans un cadre institionnel et prôner un discours constructif, veiller à la diversité, le débat d'idées et la démocratie, figurent parmi nos priorités...", a-t-il dit.

"En tout cas, nos orientations et notre apport dans le développement du pays seront évalués une fois au pouvoir, au gouvernement", a renchéri Ouahbi. Sur un autre registre, ce dernier a critiqué le rapport de la Commission Benmoussa qui "a omis d'évoquer la démocratie... Démocratie qui a perdu 100 ans de son évolution au nom du Covid-19 et de la peur et en faveur de l'autorité qui a gagné en force", selon le SG du PAM.

Y.S.A.