×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 24/01/2022
Virus

Plus contagieux qu’Omicron? Plus létal que Delta? C’est le virus des retards de paiement qui mute...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

«Faux gardiens de parkings» : Un procès premier du genre à Fès

Par L'Economiste| Le 03/09/2021 - 10:00 | Partager
«Faux gardiens de parkings» : Un procès premier du genre à Fès

Un procès d’une dizaine «faux gardiens de parkings» s’est ouvert, mercredi dernier, à Fès. Poursuivis notamment pour « escroquerie », «menace», «racket», et «faux et usage de faux», ces individus risquent gros. Surtout que la mairie s’est constituée partie civile. «Nous avons exigé la réintégration des gardiens employés par les anciens gestionnaires en régularisant leur situation. Mais, nombre d’entre eux ont reçu des menaces de leurs anciens employeurs. Il y a eu des plaintes en ce sens », déplore un haut responsable de la mairie. Ce dernier avait signé un ordre de perception des droits de stationnement adressé aux anciens gestionnaires et appelé les services sécuritaires à sévir contre l’anarchie.

Après des enquêtes approfondies, menées par les services de la DGST, trois cartels criminels ont été mis hors d'état de nuire. Le premier procès a débouché sur la condamnation de deux individus à une année de prison ferme, assortis d’amendes de 5.000 DH, et un dédommagement de 10.000 DH à verser à la commune de Fès. Une troisième personne a écopé de 4 mois avec sursis et d’une amende de 2.000 DH. Pour le dossier en cours, la sentence serait beaucoup plus lourde, d’autant plus que les accusés exploitaient illicitement la gestion des places de stationnement depuis plus de 4 ans. Affaire à suivre…

Y.S.A.