×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Et pourquoi pas des mots marocains dans nos manuels?

    Par L'Economiste| Le 06/09/2018 - 17:57 | Partager
    Et pourquoi pas des mots marocains dans nos manuels?

    L’Éducation nationale réagit à la polémique autour de l’usage de mots issus de la darija. Des noms comme "cherbil", "tarbouch", "baghrir"… figurant sur un manuel d’arabe de deuxième année du primaire, largement repris sur les réseaux sociaux, ont curieusement choqué. Le ministère estime que rien n’empêche l’usage de mots du dialecte marocain. Il souligne, par ailleurs, le rôle de l’école comme transmetteur de culture, permettant de renforcer le sentiment d’appartenance, l’identité nationale et la citoyenneté. Le texte pointé du doigt, traitant de la thématique de la famille, décrit un évènement familial avec des vêtements et des plats purement marocains, sans équivalent en arabe classique.

    La tutelle insiste, par ailleurs, sur le fait que l’apprentissage d’une langue est indissociable de sa dimension culturelle. "Pourquoi donc refuser des mots juste parce qu’ils sont marocains?" Le département précise, pour finir, que dans ce manuel, il n’existe que 8 mots issus de la darija, sur un total de 8.000 répartis sur 150 pages.

    A.Na.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc