×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Enquête judiciaire sur des centres d’appels fictifs

    Par L'Economiste| Le 24/04/2019 - 09:15 | Partager
    Enquête judiciaire sur des centres d’appels fictifs

    Les services de la police judiciaire de Casablanca, Marrakech, Meknès, Oujda et Khénifra ont ouvert des enquêtes judiciaires concernant cent gérants et employés de centres d’appels fictifs. Ces derniers sont soupçonnés d’être impliqués dans l’exploitation de ces centres "sans obtenir les autorisations légales, ainsi que dans le vol, le transfert et le piratage d’appels téléphoniques", indiquent les services de sécurité.

    En effet, les mis en cause appelaient leurs victimes à partir d’un numéro enregistré à l’étranger "en se contentant d’une seule sonnerie pour pousser la victime à rappeler avant de transférer son appel à un centre d’appel fictif qui rallonge la durée de la communication pour épuiser le solde et faire payer à la société de télécommunication nationale, ayant reçu les sonneries suspectes, les frais d’appels en devise étrangère", indique la DGSN. À ce stade, les pertes occasionnées ont été évaluées à plus de 2 millions de DH. Au total, cinq centres d’appels fictifs ont été localisés dans plusieurs villes et 94 employés ainsi que six gérants ont été interpellés.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc