×
Main-d’œuvre
Main-d’œuvre Par Mohamed Ali Mrabi
Le 29/05/2024

Les efforts déployés depuis quelques décennies n’ont pas réussi à corriger le déséquilibre existant entre les milieux rural et urbain. C’est l’une des... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Énergie : « le marché marocain regorge d’opportunités pour les investisseurs »

Par L'Economiste| Le 27/07/2023 - 10:36 | Partager
Énergie : « le marché marocain regorge d’opportunités pour les investisseurs »

Le marché marocain de l’énergie présente une multitude d’opportunités pour les investisseurs et les entreprises, indique un rapport consacré au secteur énergétique du Royaume. Réalisé par Energyportal, ce rapport met en exergue les changements « importants » dans le secteur de l’énergie au Maroc ces dernières années, « le pays prenant des mesures audacieuses vers les énergies renouvelables et diversifiant son mix énergétique ». « Ce changement a été motivé par une combinaison de facteurs, notamment la nécessité de réduire la dépendance à l’égard des combustibles fossiles importés, les préoccupations croissantes concernant le changement climatique et le désir de positionner le Maroc comme un leader régional de l’énergie propre », souligne ainsi le rapport.

Outre les avancées réalisées dans le solaire, le rapport met aussi en avant les réalisations dans le domaine de l’énergie éolienne. « L’énergie éolienne est un autre domaine dans lequel le Maroc a fait des progrès significatifs. Le pays possède certaines des meilleures ressources éoliennes de la région, avec des vitesses de vent moyennes de 9 m par seconde dans certaines zones », relève le document. En guise d’exemple, le parc éolien de Tarfaya, qui a une capacité de 301 MW, est actuellement le plus grand d’Afrique.

Le Maroc mise aussi sur la coopération pour réaliser avec des pays tels que le Nigeria l’ambitieux projet gazoduc qui assurera la fourniture en gaz naturel. « Cette transition crée de nombreuses opportunités pour les investisseurs et les entreprises, qui peuvent capitaliser sur la demande croissante d’énergies renouvelables, de solutions d’efficacité énergétique et d’autres technologies innovantes », souligne par ailleurs le rapport.