×
Erreurs de casting
Erreurs de casting Par Ahlam NAZIH
Le 28/09/2022

Parmi les annonces de la rentrée universitaire, deux grandes nouvelles: un record de 2.350 recrutements pour les universités en 2023, et la fin des... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Discours royal: Mohammed VI répond sans détour aux "agressions" contre le Maroc

Par L'Economiste| Le 20/08/2021 - 21:41 | Partager
Discours royal: Mohammed VI répond sans détour aux agressions contre le Maroc

Le Roi Mohammed VI a réagi aux dernières attaques visant le Maroc. Dans son discours adressé à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Souverain a affirmé que certains pays, notamment des pays européens, "craignent pour leurs intérêts économiques, leurs marchés et leurs sphères d’influence dans la région maghrébine.

"Le Maroc, au même titre que certains pays du Maghreb arabe, fait face à une agression délibérée et préméditée", a-t-il déclaré, dénonçant le fait que des "ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume ne souhaitent pas que le Maroc demeure la nation libre, forte et influente qu’il a toujours été".

"De plus, quelques pays, notamment des pays européens comptant, paradoxalement, parmi les partenaires traditionnels du Maroc, craignent pour leurs intérêts économiques, leurs marchés et leurs sphères d’influence dans la région maghrébine",  a affirmé le Souverain. Pour Mohammed VI "certains de leurs dirigeants ne saisissent pas encore que le problème ne réside pas dans les régimes des pays du grand Maghreb, mais bien dans les leurs, toujours teintés d’un passéisme désespérément rétif aux évolutions du temps".

Le Roi Mohammed VI a, en outre, expliqué que ces pays "connaissent un affaiblissement du respect des institutions de l’Etat et de ses principales missions traditionnelles". " Ainsi, ils nous voudraient façonnés à leur image et, pour porter atteinte à la respectabilité de nos institutions nationales, pour saper leur autorité, ils les accusent de bafouer les droits et les libertés et déploient, à cet effet, des arguments fallacieux contre elles". 

"Ils ne veulent pas admettre que les règles du jeu ont changé, que, désormais, nos pays sont totalement aptes à gérer leurs affaires, à mettre en valeur leurs ressources et leurs potentialités, dans l’intérêt bien compris de nos peuples", a également dit le Souverain, dénonçant l'action de certains pays qui veulent "précipiter le Maroc dans une spirale de problèmes et de conflits avec certains pays". Pour le Souverain, "toutes sortes de ressources, légitimes et illégitimes, ont été mobilisées, avec une distribution des rôles et le déploiement d’impressionnants dispositifs d’influence". 

"Bien plus, plutôt que d’appuyer les efforts du Maroc dans le cadre d’un équilibre souhaité entre les pays de la région, des rapports ont franchi toutes les limites de l’acceptable, allant jusqu’à recommander que soit freinée la dynamique de développement de notre pays, au motif captieux qu’elle crée une dissymétrie entre les Etats maghrébins", a par ailleurs indiqué le Roi dans son discours.