×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Diapo / Musiques sacrées : Tombée de rideau sous les couleurs du gospel

    Par L'Economiste| Le 01/07/2018 - 11:24 | Partager
    Diapo / Musiques sacrées : Tombée de rideau sous les couleurs du gospel

    Le rideau de la 24e édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde (FFMSM) est tombé samedi. Après 9 jours de chants, musiques et réflexions, les places Bab Makina, et Bab Boujloud, le jardin Jnan Sbill, Dar Tazi, et Dar Adyel (sites du festival) retrouveront leur calme. Hier, le dernier spectacle était riche en mouvements, couleurs et sonorités sud-africaines. Animé par le Soweto Gospel Choir, le show a duré 2 heures au grand bonheur des 4.000 spectateurs (en majorité des jeunes) venus savourer la profondeur et la perfection des voix, l’énergie fascinante des danses (notamment le guerrier lancer de jambe zoulou), le chatoiement des couleurs.

    "Avec le Soweto Gospel Choir, tout concourt à célébrer une spiritualité joyeuse et enlevée". Exaltés quand ils chantent leur foi, drôles et d’une tonicité acrobatique lorsqu’ils se font danseurs ou même comédiens, cette petite trentaine d’artistes polyvalents maîtrise son sujet à la perfection. "Ce fut un très beau spectacle pour clôturer une merveilleuse édition, avec un mariage du gospel et les chants marocains soufis", conclut Abderrafih Zouitene, président de la Fondation Esprit de Fès, organisatrice du festival.

    Y.S.A.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc