×
+ L'ÉDITO
Par Mohamed CHAOUI
Le 21/01/2022
Open

Si la mise en scène et le décor de l’émission avec le chef du gouvernement étaient austères, il en...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Diapo-Contrôle sanitaire: Le dispositif de l'aéroport Fès-Saïss mis en marche

Par L'Economiste| Le 13/06/2020 - 16:05 | Partager
Diapo-Contrôle sanitaire: Le dispositif de l

Caméras thermiques, gel hydro-alcoolique, désinfectants…le dispositif du contrôle sanitaire est activé au niveau de l’aéroport Fès-Saïss. Les responsables du terminal ont tout mis aux normes sanitaires les plus strictes pour recevoir les passagers dans de bonnes conditions. «La vigilance est de mise. Nous avons préparé notre plateforme pour qu’elle puisse gérer le trafic des passagers selon les normes sanitaires en vigueur», indique Noureddine Laghni, directeur de l’aéroport Fès-Saïss. Le terminal visité, ce samedi par les représentants des médias, est doté de borne de caméras thermiques détectant et mémorisant les températures des passagers. «Ces caméras assurent une reconnaissance visuelle et alertent en cas d’anomalie…Elles peuvent contrôler plusieurs passagers en même temps», explique Laghni.

Outre les caméras, un dispositif sonore est mis en œuvre systématiquement pour rappeler les mesures barrières à la propagation du Covid-19. Des agents de nettoiement assurent la désinfection permanente des différents espaces de l’aéroport. A l’arrivée, comme au départ, les mesures sanitaires sont déployées pour la sécurité des passagers mais aussi pour celle du personnel de l’ONDA, DGSN, Douane, et Gendarmerie Royale. Pour garantir une distanciation sociale, les couloirs passagers sont marqués. Des vitres en plexyglass sont installées dans les comptoirs d’enregistrement, ceux du contrôle des frontières, ainsi qu’au niveau de l’embarquement.

Pour rappel, le renforcement des services nationaux de contrôle sanitaires aux frontières est une priorité. Il s’agit là d’une mission essentielle de surveillance vigilante en matière de voyages et de transport internationaux, parce que les gens peuvent voyager librement à travers les frontières des États, «le virus le peut aussi». Cette mission est revalorisée à sa juste valeur, au même titre des autres missions sécuritaires. Et ce, en prenant en considération les spécificités de chaque point d’entrée. A ce titre, l’aéroport de Fès-Saïss s’est équipé également d’appareil de détection d’explosifs, drogue, scanners corporels…

Bref, l’épidémie a accéléré l’installation d’équipements de derniers cris, mais aussi de renforcer les mesures sanitaires, garantissant aux voyageurs et touristes un passage en toute quiétude, à travers le dispositif mis en œuvre par l’ONDA. L’Office a enclenché en effet un plan de continuité́ d’activité́ des aéroports qui s’est traduit par le déploiement de dispositifs adaptés et le maintien sur les sites aéroportuaires des activités indispensables à leur exploitation eu égard aux divers vols de rapatriement et au fret aérien. Aujourd’hui, en préparation à la reprise des vols, l’ONDA a mis en place le plan de reprise des aéroports du Maroc.

«Ce plan de reprise basé sur la gestion des risques, issu des recommandations de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et des « guidelines du Conseil international des Aéroports (ACI), a comme priorité́ absolue de protéger les passagers, le personnel et tout usager des aéroports, de restaurer la confiance de chacun et d’accompagner la reprise dans les meilleures conditions», explique-t-on. Ainsi, l’expérience passager intègre désormais une nouvelle dimension, celle d’assurer un accueil sain et rassurant et un parcours « healthy » dans les aéroports et ce, à travers un dispositif réadaptant les processus et les process de gestion aéroportuaire.

Selon l’ONDA, ce dispositif prend en considération l’exploitation aéroportuaire et gestion des flux. Ceci, à travers l’adaptation des procédures d'exploitation aux contraintes liées à la gestion de la situation pandémique pour préserver la sécurité́ des voyageurs, et la coordination avec les partenaires de l'aéroport pour renforcer l'effectif en charge des contrôles en vigueur (contrôles: frontalier, inspection filtrage, douanier, ...), afin de permettre l'application de la distanciation sociale et d’éviter ainsi les situations de saturation des espaces de contrôle. La mise en place de séparations physiques ou de plaques en plexiglas aux endroits fixes, où existe une interaction humaine, avec les passagers : comptoirs d’enregistrement, comptoirs d'information, salles d’embarquement et postes aux frontières (Départ et Arrivée), l’obligation de port des gants pour certaines catégories de personnel en interaction avec les passagers, et la restriction de l'accès à l’aéroport aux seuls employés et passagers (sans accompagnateurs ni attendant), figurent parmi les dispositions prises au niveau des aéroports. Reste à savoir «quand les vols reprennent?».

Pour l’heure, aucune réponse n’est donnée, mais l’on sait que le ciel de plusieurs pays européens et africains sera ouvert à partir du 15 juin 2020.

Y.S.A.