×
Entente
Entente Par Khalid BELYAZID
Le 29/09/2022

Les complotistes sont dé­çus. Dans le dernier avis du Conseil de la concurrence, on ne trouve pas trace de réunions secrètes des pétroliers pour s’en­tendre sur les prix... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

DEPF : l'essentiel de la note de conjoncture

Par L'Economiste| Le 22/03/2022 - 11:07 | Partager
DEPF : l

 Voici l'essentiel de la note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) au titre du mois de mars 2022:

- Évolution positive début 2022, notamment, au niveau des secteurs du BTP (ventes de ciment: +5,8% à fin février), de l'énergie électrique (production: +3,4% à fin janvier), des industries manufacturières et du secteur extractif, en ligne avec la poursuite de la performance positive de leurs exportations.

- Évolution positive des indicateurs du secteur des télécommunications, avec des prémices d'évolution favorable de ceux des secteurs du transport, particulièrement aérien, et du tourisme pour 2022, suite à la réouverture des frontières nationales à partir du 7 février dernier.

- Évolution favorable des crédits à la consommation (+2,5% à fin janvier) et des créations d’emplois rémunérés (+197.000 en 2021) et adoption par le gouvernement de mesures de soutien visant à limiter l'impact de la hausse significative de l'inflation à l'international sur le pouvoir d'achat des ménages.

- Croissance des importations des biens d'équipement et des demi-produits respectivement de 13,5% et 53,1% à fin janvier 2022 et baisse des crédits à l'équipement de 3,6% et de l'investissement du budget général de l'Etat de 2,4%.

- Hausse notable des importations à fin janvier (+39,5%) plus importante que celle des exportations (+23%), générant un creusement du déficit commercial de 75,2% et un repli du taux de couverture de 8,1 points.

- La hausse des exportations a été tirée, plus particulièrement, par les secteurs des phosphates et dérivés (+123,7%), de l’agriculture et agro-alimentaire (+8,4%) et du textile et cuir (+20%).

- Les Avoirs Officiels de Réserve permettent de couvrir 6 mois et 22 jours d’importations de biens et services.

- Atténuation, en glissement annuel, du déficit budgétaire de 16,3% à 10,5 milliards de dirhams (MMDH).

- Décélération de la croissance des crédits bancaires à 3,4% à fin janvier 2022.