×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Déficit budgétaire de 41,3 MMDH à fin juillet

Par L'Economiste| Le 14/08/2020 - 09:01 | Partager
Déficit budgétaire de 41,3 MMDH à fin juillet

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 41,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin juillet 2020, contre 28,7 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).

Ce déficit tient compte d'un solde positif de 1,2 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l'Etat gérés de manière autonome (SEGMA), explique la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances publiques du mois de juillet.

Sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, l'exécution de la loi de finances fait ressortir un solde ordinaire négatif de 1,6 MMDH contre un solde positif de 2,3 MMDH un an auparavant. Pour leur part, les recettes ordinaires brutes se sont établies à 143,7 MMDH contre 144,9 MMDH à fin juillet 2019, en diminution de 0,8%.

Ce résultat par la baisse des impôts directs de 3,3%, des droits de douane de 6,1%, des impôts indirects de 10,9% et des droits d'enregistrement et de timbre de 21,7%, conjuguée à l’augmentation des recettes non fiscales de 52,2%. A fin juillet 2020, les recettes fiscales brutes ont atteint 116,9 MMDH contre 127,3 MMDH une année plus tôt, en diminution de 8,2%, fait savoir la TGR, notant que l’évolution des recettes fiscales résulte de la baisse des recettes douanières de 14% et de la fiscalité domestique de 5,6%.

Quant aux recettes non fiscales, elles se sont établies à 26,8 MMDH contre 17,6 MMDH un an auparavant, en hausse de 52,2% ou +9,2 MMDH. Le Bulletin fait également ressortir que les engagements de dépenses, y compris celles non soumises au visa préalable d’engagement, se sont élevés à 359,9 MMDH, représentant un taux global d’engagement de 56% contre 58% à fin juillet 2019.

Le taux d’émission sur engagements a été de 86% contre 82% un an auparavant. Concernant les dépenses émises au titre du budget général, elles ont été de 224,2 MMDH à fin juillet 2020, en hausse de 6,7% par rapport à leur niveau d'une année auparavant, en raison de l’augmentation de 2,6% des dépenses de fonctionnement, de 9,9% des dépenses d’investissement et de 14,1% des charges de la dette budgétisée.

Les recettes ordinaires ont été réalisées à hauteur de 68,1% des prévisions, tandis que les dépenses ordinaires ont été exécutées pour 59,3% et les dépenses d’investissement pour 47,8%.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc