×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Déchets: Le taux de collecte atteint 97% en milieu urbain dans la région de Rabat

Par L'Economiste| Le 20/10/2020 - 17:43 | Partager
Déchets : Le taux de collecte atteint 97% en milieu urbain dans la région de Rabat

Les services de la collecte des déchets et du nettoiement ont été nettement améliorés ces dernières années en milieu urbain au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, selon un rapport que vient de publier la Cour des comptes. Il s’agit d’un document qui porte sur l’évaluation de l’exécution des contrats de gestion déléguée des services de collecte des déchets ménagers et assimilés, et de nettoiement au niveau de la région de Rabat.

Cette amélioration concerne particulièrement les communes de la région qui ont opté pour la gestion déléguée de ce secteur. Une orientation qui s’est traduite positivement en termes d’investissements et de professionnalisation des prestations relatives à la collecte et l’évacuation des déchets. A ce titre, on rappelle que « les premiers contrats de gestion déléguée des services de collecte et de nettoiement ont été conclus à partir de l’année 2001. Au 31/12/2019, ce mode de gestion a concerné 21 communes pour 26 contrats représentant 24% du nombre total des contrats conclus au niveau national, est-il indiqué.

A cela s’ajoute un contrat de gestion déléguée concernant la décharge publique d’Oum Azza à Rabat. Les 26 contrats qui étaient en cours en 2019 portent sur un chiffre d’affaires global annuel prévisionnel de 593 millions de DH HT. Alors que le montant de l’investissement global à réaliser par les délégataires, durant toute la période de ces contrats, avoisine 419 millions de DH HT avec 180 millions de DH pour la partie salaires. Cette forte délégation du service de la collecte des déchets a permis à la région d’atteindre, en 2019, un taux de collecte professionnelle urbaine de 97% qui dépasse l’objectif national prévu pour 2022, soit 90%.

En dépit de ces améliorations en niveau de la collecte, beaucoup d’effort reste à faire pour le volet enfouissement et valorisation des déchets. En 2018, seulement, 12% des déchets ménagers ont été évacués au niveau des décharges contrôlées et 45% ont été acheminés à des centres d'enfouissement et de valorisation (CEV). Alors que le reste des déchets, soit43%, a été évacué dans des décharges non contrôlées et des dépotoirs sans aucun traitement.

Une partie du rapport s’est penchée sur les contraintes qui entravent l’exécution des contrats de gestion déléguée. Parmi elles, on retient les arriérés de paiement par les communes de la région dont le montant total a atteint 92 millions de DH à la fin de 2018.

N.E.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc