×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Mesures d’accompagnement: La proportion des entreprises bénéficiaires demeure "faible"

Par L'Economiste| Le 26/01/2021 - 11:52 | Partager
Mesures d’accompagnement: La proportion des entreprises bénéficiaires demeure "faible" Proportion des entreprises ayant bénéficié des mesures de financement, par catégorie. HCP

Face à la crise sanitaire et économique, l’Etat a mis place une panoplie de mesures d’accompagnement pour les entreprises impactées. Mais plusieurs mois après, la proportion de bénéficiaires demeure "faible". C’est ce qui ressort de la "3e Enquête sur l’impact de la crise sanitaire sur les entreprises" réalisée par le HCP. En effet, 25,8% des entreprises des industries chimiques/parachimiques ont déclaré avoir bénéficié des prêts garantis par l’Etat, 24,8% pour les mines contre 12,2% pour les entreprises de l’hébergement/restauration. Au total, seules 16% des entreprises déclarent avoir bénéficié des prêts garantis par l’Etat.

Concernant les reports des échéances de crédits, seules 18% des entreprises affirment avoir bénéficié de cette mesure. Cette proportion atteint d’ailleurs 28% chez les Grandes entreprises (GE), 24% chez les PME et seulement 15% chez les TPE. Par secteur, une entreprise sur cinq a bénéficié d’un report dans le commerce, transports et entreposage, industries électriques et électroniques et les industries métalliques/mécaniques.

Globalement, les entreprises ayant bénéficié des mesures de financement sont moyennement satisfaites. En effet, la moitié estime que ces mesures ont contribué à l’amélioration de la situation de leurs entreprises. Chez les GE, le taux de satisfaction atteint 58% contre 44% chez les TPE. Pour les entreprises n’ayant bénéficié d’aucune de ces mesures de financement (67,2%), un quart estime que la complexité des procédures constitue la principale raison, suivie du manque d’accompagnement (18%).

Pour ce qui est des mesures fiscales, seules 13,7% des entreprises déclarent avoir bénéficié du report des échéances. Dans ce domaine, la proportion reste plus importante pour les GE (17,6%), alors qu’elle s’élève à 15,8% pour les PME et 12,6% chez les TPE. Enfin, la proportion des entreprises en arrêt temporaire qui ont bénéficié d’allègements fiscaux atteint 12.8% pour le report des échéances fiscales et 8.8% pour l’exonération et réduction des droits et taxes, note le HCP.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc