×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Flash

Covid19-Arrêt provisoire de travail: Indemnité mensuelle forfaitaire pour les salariés déclarés

Par L'Economiste| Le 27/03/2020 - 10:35 | Partager
Covid19-Arrêt provisoire de travail: Indemnité mensuelle pour les salariés déclarés

Le Comité de Veille Économique (CVE) a annoncé, jeudi, avoir décidé l’octroi d’une indemnité forfaitaire mensuelle nette de 2.000 dirhams au profit des salariés déclarés à la CNSS au titre du mois de février 2020 en arrêt provisoire de travail, et ce pendant la période allant du 15 mars au 30 juin 2020.

"Dans le cadre de la mise en place du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) et après des concertations et des réunions permanentes, le CVE a décidé l’octroi d’une indemnité forfaitaire mensuelle nette de 2.000 DH en plus du bénéfice des prestations relatives à l’assurance maladie obligatoire et aux allocations familiales au profit des salariés, des employés sous contrat insertion et des marins pêcheurs à la part en arrêt provisoire de travail déclarés à la CNSS au titre du mois de février 2020, et relevant des entreprises en difficulté, affiliés à la CNSS, et ce, pendant la période allant du 15 mars au 30 juin 2020", indique le CVE.

Les salariés qui vont bénéficier de cette indemnité doivent faire l’objet d’une déclaration sur l’honneur des entreprises qui les emploient au niveau du portail de la CNSS, certifiant l’arrêt total ou partiel d’activité induit par la pandémie du Coronavirus, précise le comité, notant toutefois que tout salarié ayant abandonné sciemment son emploi ne bénéficiera pas de l’indemnité suscitée.

Un audit de l’ensemble des opérations réalisées par la CNSS dans le cadre de la mise en œuvre de ce dispositif, sera effectué par l’Inspection Générale des Finances, ajoute le CVE, affirmant, dans ce sillage, que toute infraction sera sanctionnée.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc