×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Coopération Maroc-Russie: Bourita liste les cinq pistes à développer

Par L'Economiste| Le 03/12/2020 - 12:24 | Partager
Coopération Maroc-Russie: Bourita liste les cinq pistes à développer

Le Maroc et la Russie préparent la 8e session de la Commission mixte de coopération économique, scientifique et technique. Avant cette réunion, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a affirmé que le les deux pays doivent avancent dans le partenariat multisectoriel.

Pour ce faire, le chef de la diplomatie marocaine a relevé cinq pistes qui permettront de renforcer cette coopération. « Il s’agit de compléter le cadre juridique entre les deux pays, notamment les accords prêts pour signature dans les secteurs aérien et douanier, et de finaliser les accords portant, entre autres, sur le transport maritime et la criminalité transfrontalière », a indique Bourita.

Le ministre des Affaires étrangères a en outre évoqué les investissements auxquels les partenaires n’ont pas donné une grande impulsion. Dans ce sens, il a proposé la tenue d’un Forum d’investissement Maroc-Russie « afin de mettre en avant le potentiel et les opportunités qu’offre le Maroc aux investisseurs russes ». Parmi les pistes évoquées figurent également les opérations économiques conjointes sur le continent africain, ainsi que les domaines de coopération traditionnelle. A ce sujet, Bourita appelle à « optimiser le corridor vert, espérant sa mise en place intégrale et généralisée, dans le but d’en faire bénéficier le plus grand nombre d’entreprises marocaines, tout en discutant des droits de douane sur certains produits russes ».

Le ministre des Affaires étrangères a par ailleurs appelé à renforcer les échanges humains, déplorant que la levée du visa pour les citoyens russes ne s’est pas répercutée sur l’arrivée des touristes. Pour inverser la tendance, Bourita a plaidé pour l’accompagnement de l’effort aérien des deux pays par une forte promotion de la destination du Maroc, auprès des Russes. Enfin, dans le domaine éducatif, le Maroc souhaite élargir le secteur à la recherche scientifique, aux hautes technologies et au jumelage entre les universités des deux pays.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc