×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

CNOPS: Un résultat financier positif en 2020, mais...

Par L'Economiste| Le 20/07/2021 - 13:45 | Partager
CNOPS: Un résultat financier positif en 2020, mais...

La Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) a bouclé son dernier exercice sur une note positive. Le résultat financier a atteint 823,5 millions de DH, a indiqué la Caisse dans un  communiqué publié à l'issue de la 22e session de son Conseil d’administration au titre de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) du secteur public.

Ce résultat financier positif, indique la CNOPS, découle de la réussite de sa stratégie d’investissement dans une partie de ses placements financiers dans les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Il intervient "en dépit d’une légère augmentation des cotisations de 3% (5,6 milliards de DH), contre 7% (5,5 milliards de DH) en 2019 et la baisse des paiements de 5,1 milliards de DH en 2019 à 4,9 milliards de DH en 2020, soit un recul de 5,4% et 276 millions DH, dû à l’impact de la pandémie sur les assurés et les producteurs de soins", relève la Caisse.

Selon le directeur de la CNOPS, les résultats financiers positifs enregistrés en 2020 sont provisoires et conjoncturels, et la tendance pourraient s'inverser durant 2021-2022, "suite à l’intégration de 165 nouveaux médicaments à la liste des médicaments remboursables par l’AMO, au poids des dossiers de couverture "Covid-19" qui se fera sentir à partir de 2021 et l’absence de mesures de maîtrise des dépenses, dans un contexte marqué par la pression structurelle de plusieurs facteurs sur la pérennité de l’AMO-secteur public".

Dans le détail, les médicaments sont en tête des dépenses avec 34% (1,7 milliard de DH), suivis par les hospitalisations 14% (698 millions de DH) et les analyses biologiques avec 10% (474 millions de DH). "Ces chiffres posent des problématiques de gouvernance à la lumière d’études réalisées par la CNOPS sur certains médicaments remboursables comparativement à la France, qui ont montré un différentiel de prix exorbitant ayant grevé un manque à gagner dans les comptes de la CNOPS d’environ 250 millions de DH", a précisé le responsable. Ils posent, également, la problématique de la maîtrise médicalisée des dépenses des analyses biologiques, dont les dépenses ont grimpé de 197 millions de DH à 474 millions de DH entre 2010 et 2020, a-t-il souligné.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc