×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Cinq raisons pour vivre à Casablanca selon Le « Financial Times »

    Par L'Economiste| Le 17/12/2018 - 15:46 | Partager
    Cinq raisons pour vivre à Casablanca selon Le « Financial Times »

    Le célèbre quotidien économique britannique « The Financial Times », a énuméré, cinq raisons irrésistibles pour vivre dans la ville de Casablanca. Dans un article écrit par Simon Brandon, le quotidien relève que pour beaucoup, « le nom de Casablanca interpelle les images de l’actrice du film éponyme, Ingrid Bergman en larmes ». Or, aujourd’hui, la plus grande ville du Maroc et également le plus important centre financier en Afrique, « est plus liée au secteur bancaire qu’à l’acteur américain Humphrey Bogart », deuxième protagoniste dans le fameux long métrage classique : Casablanca. Ce succès « peut être attribué en partie à la création en 2010 du CFC, ce pôle d’affaires formé à partir d’un partenariat public-privé », dont le but est de rendre la ville plus attrayante pour les investisseurs étrangers, explique-t-on.

    La deuxième attraction de la ville, selon le journal, est « ses avantages fiscaux », précisant que « le coût de la vie à Casablanca est inférieur de 60% à celui de Londres, selon Expatistan », un indice comparatif de coût de vie entre les villes.

    En plus, dans cette ville, les entreprises financières et leurs employés bénéficient également d’allègements fiscaux. Les institutions financières et les fournisseurs de services relevant du CFC bénéficient d’un « congé fiscal de cinq ans », tandis que « leurs employés peuvent choisir de payer un taux fixe de 20% d’impôts sur le revenu pendant 10 ans au lieu du taux progressif standard ». La troisième attraction de la ville est « son architecture et sa culture », qui « reflètent la riche histoire du Royaume. Aussi, d’après The Financial Times, la diversité culinaire de la restauration à Casablanca est un autre point fort qui ne laisse pas indifférent.

    Enfin, pour les amateurs des vagues, à Casablanca, l’aventure est au rendez-vous. “Avec ses étés chauds, ses hivers doux et sa côte atlantique étendue, Casablanca est un paradis pour les surfeurs, à tel point que Stab, un magazine de surf, l’a classée parmi les 10 villes les plus visitées au monde” par les pratiquants de ce sport.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc