×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Catastrophe des filières bois : La CDG répond

    Par L'Economiste| Le 07/01/2019 - 16:44 | Partager
    Catastrophe des filières bois : La CDG répond

    La Cour des comptes s’est arrêté sur le comportement des filières bois de la CDG (Cellulose du Maroc, Eucaforest, Med Papier). Dans son nouveau rapport, la juridiction met en exergue les nombreux déficits de la filière et estime qu’elle "détruit de la valeur". En effet, la part de la filière bois dans le résultat net de CDG-Développement (filiale de la CDG) est restée négative entre 2011 (-18,1 millions de DH) et 2017 (-24 millions de DH) avec des records enregistrés en 2013 (-282,5 millions de DH) et en 2015 (-182,1 millions de DH).

    La Cour des comptes a notamment alerté sur le risque d’arrêt d’activité qui pèse sur Cellulose du Maroc du fait des pertes cumulées. L’entreprise affiche des capitaux propres ne représentant que 13% du capital social au lieu d’un minimum de 25%. La CDG explique toutefois qu’un travail de restructuration lié à la filière a été entamé avec notamment la cession de l’outil de production de Cellulose du Maroc et la cession de la totalité de sa participation dans Med Paper. Le groupe explique également que le déploiement de sa nouvelle stratégie lui permettra de ce recentrer sur ses "métiers de base".

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc