×
 Niaque
Niaque Par Radia LAHLOU
Le 05/10/2022

Le nouveau modèle de déve­loppement a cela de bon, c’est qu’il a créé de l’ému­lation. Des milliers d’heures de tra­vail, et des tournées pour recueillir les informations ont... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Casablanca: Incinération de plus de 3.362 Kg de Chira

Par L'Economiste| Le 29/07/2022 - 12:22 | Partager
Casablanca: Incinération de plus de 3.362 Kg de Chira

photo d'illustration

Une quantité de 3.362,595 Kg de chira, qui a fait l'objet d'une saisie de la part des agents de la Douane, a été incinérée jeudi à la décharge publique de Médiouna à Casablanca.

La destruction de cette quantité de drogue a eu lieu en présence d'une commission composée des agents de la Douane sous la supervision du Parquet général, des représentants des autorités locales, de la Gendarmerie Royale, du secteur de la santé et de la protection civile.

Dans une déclaration à la presse, Issam Metahi, l'ordonnateur des Douanes chargé des exportations au port de Casablanca, a souligné que cette opération s'inscrit dans le cadre d'une décision émise par la justice pour la destruction de cette quantité saisie.

Il a, en outre, relevé que cette importante cargaison qui était soigneusement dissimulée dans des boîtes de produits alimentaires (dinde), a été saisie grâce à l'habileté et à la vigilance des agents de la Douane.

"Le contrôle des documents relatifs à cet cargaison destinée à l'exportation vers l'un des pays arabes laissait planer des doutes", a-t-il fait savoir, notant que les éléments de la douane ont découvert, grâce à un contrôle par scanner et une vérification physique intégrale du conteneur, que cette dernière était clairement suspecte.

Et de poursuivre qu'il s'agit d'un processus compliqué, vu la stratégie utilisée pour déjouer la vigilance des agents de la Douane.

Les efforts déployés par les agents de la Douane s'inscrivent dans le processus de la lutte contre le trafic international organisé de stupéfiants, à travers lequel l'administration des Douanes tente de protéger l'économie nationale et le consommateur, a conclu M. Metahi.