×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Flash

    Boris Johnson promet de réaliser le Brexit "à temps"

    Par L'Economiste| Le 13/12/2019 - 14:15 | Partager
    Boris Johnson promet de réaliser le Brexit "à temps"

    Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis, vendredi, de réaliser le Brexit "à temps", le 31 janvier, après la victoire écrasante de son parti aux élections législatives organisées jeudi au Royaume Uni. Réagissant à sa victoire spectaculaire, le dirigeant conservateur a souligné que le résultat des élections reflète la "décision irréfutable, irrésistible et incontestable" des Britanniques de sortir de l'Union européenne.

    Après trois ans de désaccords sur le Brexit, "je vais mettre fin à ces absurdités et nous allons le réaliser à temps d'ici au 31 janvier", a assuré Johnson devant ses partisans. Les résultats publiés jusqu'à vendredi matin ont confirmé la tendance donnée par les premiers sondages à la sortie des urnes jeudi soir, ayant crédité les conservateurs d'une majorité largement confortable.

    Après dépouillement des votes dans 649 circonscriptions sur 650, le parti conservateur est donné gagnant avec 364 sièges (43,6% des votes), suivi du Parti travailliste qui s'est effondré à 203 sièges contre 262 auparavant (32,2 % des votes), plaçant son dirigeant Jeremy Corbyn sur un siège éjectable.

    Après le Labour arrive le Parti national écossais (SNP) sous la direction de l'indépendantiste Nicola Sturgeon en troisième position avec 48 sièges, suivi des Libéraux-démocrates (11 sièges), du Parti unioniste démocrate nord-irlandais (8 sièges), du parti républicain irlandais "Sinn Féin" (7 sièges), du parti nationaliste gallois "Plaid Cymru" (4 sièges) et des Verts (1 siège), tandis que le parti du Brexit de l'europhobe Nigel Farage n'a réussi à rafler aucun siège. Ces élections législatives, qui interviennent après trois ans et demi d'incertitudes, de scissions et de débats parfois violents sur le Brexit, visent à désigner le futur gouvernement britannique qui décidera de l'avenir des relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Convoqué par le Premier ministre conservateur Boris Johnson dans un contexte de crise, ce scrutin a pour but d'obtenir la majorité nécessaire au parlement pour assurer la mise en oeuvre effective du Brexit, reporté trois fois auparavant et désormais fixé au 31 janvier 2020.

    Selon la presse britannique, il s'agit de la plus grosse victoire des conservateurs depuis Margaret Thatcher en 1987, alors qu'ils ont réussi à décrocher une majorité confortable par rapport au scrutin précédent de 2017 où ils n'avaient gagné que 317 sièges.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc