×
Visa
Visa Par Radia LAHLOU
Le 08/08/2022

Un jour, pas si lointain qu’on ne le pense, lorsqu’on ouvrira les robinets, il n’y aura pas d’eau. Et on se souviendra, si on est encore là, avec nostalgie, des bains chauds que l’... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Banques: Le déficit de liquidité se creuse

Par L'Economiste| Le 14/01/2022 - 11:52 | Partager
Banques: Le déficit de liquidité se creuse

Le déficit de la liquidité bancaire s'est creusé de 3,8% durant la semaine écoulée pour s'établir à 67,9 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire, selon BMCE Capital Global Research (BKGR).

Ce déficit intervient "au moment où Bank Al-Maghrib a réduit, et comme prévu, de 18 MMDH ses avances à 7 jours pour les fixer à 28,8 MMDH", précise BKGR dans sa récente note "Fixed Income Weekly". Dans ce contexte, les placements du trésor ont, en revanche, considérablement augmenté (+83%) pour s'établir à 6,5 MMDH, ajoute BKGR, notant que l'évolution de ces éléments n’impacte pas le TMP qui ressort toujours stable à 1,50%, tandis que le taux MONIA (Ndlr, Moroccan Overnight Index Average: indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor) se fixe à 1,431%.

Sur la prochaine période, la Banque centrale devrait augmenter légèrement son dispositif monétaire avec l'émission de 30,4 MMDH sous forme d'avances à 7 jours, soit 1,6 MMDH de plus que la semaine précédente. "Partant du principe que le trésor a déjà levé 89% de son besoin maximal annoncé pour le mois de janvier et si l'absence de pression sur les finances publiques se confirme, l'allure de la courbe primaire devrait rester relativement stable", conclut BKGR.