×
Thermomètre
Thermomètre Par L'Economiste
Le 18/07/2024

Il a été pendant de longues années un grand sujet douloureux: le projet de loi sur la grève, ballotté sur fond d’un triangle gouvernement-patronat-syndicats qui... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Aquaculture : L'ANDA fait le point

Par L'Economiste| Le 10/07/2024 - 17:03 | Partager
Aquaculture : L

Le Royaume avance dans ses projets aquacoles. Au total, 173 fermes ciblant une production à terme dépassant les 99.400 tonnes/an ont été installées. A ces projets s'ajouteront 61 autres projets qui sont en cours d’acquisition des équipements pour démarrer leur installation pour une production cible annuelle d'environ 24.800 tonnes, indique l'Agence nationale de l'aquaculture au Maroc (ANDA) qui a tenu mercredi la 23e session de son Conseil d'administration sous la présidence du ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement durable et des Eaux et forêts, Mohamed Sadiki.

Selon l'Agence, ces projets comptent des initiatives privées novatrices et écoresponsables visant la diversification de l'offre aquacole nationale et présentant un intérêt particulier au regard d'une valorisation des territoires avec une vraie valeur ajoutée et la création d'emplois stables. Lors de cette session, l'ANDA a fait le point sur le bilan des activités en 2023 et des initiatives visant à stimuler le secteur de l'aquaculture au Maroc, tenant compte des défis actuels du secteur et des opportunités de croissance durable, indique un communiqué de l'Agence. 

Celle-ci souligne que des pôles aquacoles émergent de la stratégie de développement de l'aquaculture marine pour lesquels des actions structurantes sont entreprises par l'ANDA et ses partenaires en matière de développement de l'infrastructure d'appui au secteur et de consolidation de son écosystème global au niveau des régions à fort potentiel aquacole. Par ailleurs, pour apporter un appui financier aux PME aquacoles, deux programmes de financement ont été conclus avec la Banque Mondiale et la Banque Islamique de Développement (BID), qui ont mobilisé une enveloppe totale dépassant 42 millions de DH.