×
Accélérateur
Accélérateur Par Mohamed CHAOUI
Le 03/02/2023

Depuis deux jours, les responsables de certains pays européens ont les yeux rivés sur Rabat où s’est tenue la 12e réunion de haut niveau entre le Maroc et l’... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Appui aux PME: Mezzour fait le point

Par L'Economiste| Le 22/03/2022 - 10:29 | Partager
Appui aux PME: Mezzour fait le point

Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, est revenu, lundi, devant la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants, sur les efforts déployés par le gouvernement pour soutenir les PME. Le ministre a indiqué que le gouvernement poursuit ses efforts « pour consolider les acquis des entreprises et les renforcer via une série de mesures, notamment en matière d'assainissement des arriérés des crédits de la TVA au profit des PME ». Au 31 décembre dernier, 5 milliards de DH ont mobilisés pour 1.438 entreprises, dont 71% des PME, a-t-il affirmé, ajoutant que 8 milliards de DH supplémentaires seront alloués à fin avril 2022.

L’appui porte aussi sur une enveloppe de 2 milliards de DH pour soutenir le tourisme, outre l'opérationnalisation du Fond Mohammed VI pour l'investissement et l'accélération de la mise en œuvre de la charte de l'investissement. Le gouvernement a, en outre, lancé le programme "FORSA" et renforcé le projet "Intilaka". Il a aussi mis en œuvre progressivement la loi-cadre visant à améliorer le système fiscal et élaboré un nouveau cadre juridique pour définir les PME. Outre les programmes "Tatwir croissance", "Tatwir Startup" et "Nawat", l'Exécutif a accompagné plus de 2.000 PME jusqu’à fin septembre dernier, dont 1.847 ont bénéficié d'un appui technique. Cela vient s’ajouter aux 157 projets d'investissement d'une valeur de 2 milliards de DH qui ont été mis en œuvre et qui font permis de créer 18.277 emplois dont 10.528 directs.

A noter qu’une stratégie de substitution aux importations a été adoptée. Elle vise à remplacer 34 milliards de DH par des produits industriels locaux d'ici 2023 et à stimuler la production industrielle pour substituer les produits importés conformément aux recommandations du nouveau modèle de développement (NMD).

E.M.G.