×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Chakib Alj: “le discours de SM a donné le coup d’envoi à la relance”

Par L'Economiste| Le 06/08/2020 - 19:14 | Partager
Chakib Alj: “le discours de SM a donné le coup d’envoi à la relance”

Chakib Alj a tenu, ce jeudi, à remercier le Roi au nom de toutes les entreprises, «pour les annonces extrêmement courageuses faites lors de son discours édifiant de la Fête du Trône. Un discours à forte teneur sociale et économique qui donne le coup d’envoi à la relance de notre économie».

C'était lors de la signature du pacte de la relance. Pour le président de la CGEM, les orientations royales, notamment l’injection de 120 milliards de DH dans l’économie, la création du Fonds stratégique d’investissement et la généralisation de l’AMO, sont venues rassurer les chefs d’entreprise et leur ont donné l’espoir et la motivation pour continuer à se battre, dans ce contexte délicat, pour préserver les emplois et en créer d’autres. «Ce contrat public-privé vient définir nos engagements respectifs pour réussir ce tournant historique».

Grâce à ce partenariat, l’État doit œuvrer pour accélérer la cadence des réformes dans le but de lever tous les verrous qui bloquaient, même avant la crise, les entreprises, notamment les TPE-PME; et favoriser l’entrepreneuriat à travers la simplification et l’assouplissement du Code du travail, la mise en place d’un e-gov efficient, ou encore l’intégration de l’informel. «Nous nous réjouissons de la mise en place d’une Agence Nationale pour la gestion des participations de l’État et le suivi de la performance des établissements publics.

Cette action vient amorcer la réforme tant attendue du secteur public, ce qui insufflera une nouvelle dynamique économique», souligne Alj. De l'avis de ce dernier, le secteur bancaire a également un rôle déterminant à jouer et ce, en poursuivant son accompagnement des entreprises marocaines tout en prenant davantage de risques dans l'octroi des crédits, en particulier aux TPE-PME.

« Les chefs d’entreprise sont, quant à eux, prêts à assumer leur rôle et déterminés à honorer leurs engagements pour protéger la santé de leurs salariés; préserver leurs sources de revenu; investir et créer de l’emploi et contribuer activement et en toute citoyenneté au développement de notre pays», renchérit-il.

Y.S.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc