×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Aïcha Ech-Chenna recommande l’éducation sexuelle

Par L'Economiste| Le 16/07/2016 - 11:46 | Partager
aicha_ech-chenna_trt_1.jpg
 

L’Association Fès-Saïss a rendu, hier à l’occasion de son 12e festival de la Culture Amazighe, un vibrant hommage à la militante Aïcha Ech-Channa, présidente de l’Association Solidarité Féminine. Lors de cette cérémonie marquée notamment par la présence de Mohamed Kabbaj, Mohand Lanser, Essaid Zniber, et Driss El Azami El Idrissi, respectivement le président de l’Association Fès-Saïss, le président de la région Fès-Meknès, le wali, et le maire de Fès, Moha Ennaji, initiateur du festival Amazigh, a rappelé "le combat mené par Ech-Chenna pour la défense des mères célibataires et leurs enfants depuis son jeune âge".

Lauréate de plusieurs prix et distinctions, dont le "Prix Opus" 2009, destiné à récompenser les œuvres humanitaires les plus marquantes de par le monde, Aïcha Ech-Chenna (75 ans) milite depuis une trentaine d'années, contre vents et marées, pour la bonne cause. A Fès, elle a exprimé sa joie et fierté pour l'hommage qui lui a été rendu par l'Association Fès-Saïss et appelé à la mise en place d’un programme d’éducation sexuelle pour les jeunes. «Je n’ai pas la patience des politiques à qui je recommande vivement ce programme d’éducation. Croyez-moi, le Maroc enregistre quotidiennement plus de 150 naissances d’enfants hors mariage de parents pauvres et riches. Une telle éducation sexuelle pourrait sensibiliser les jeunes gens et éviter nombre de ces naissances», estime-t-elle.