×
Conquérant
Conquérant Par Mohamed CHAOUI
Le 09/12/2022

Les ondes positives de la qualification du Maroc au quart de finale de la Coupe du monde ne faiblissent pas. La liesse populaire que cet évènement planétaire a... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

AGR: L’USD/MAD atteint un nouveau record

Par L'Economiste| Le 07/10/2022 - 08:59 | Partager
AGR: L’USD/MAD atteint un nouveau record

La paire USD/MAD s’apprécie de 1,19% à 11 durant la semaine du 26 au 30 septembre 2022, selon Attijari Global Research (AGR).

À l’origine, le resserrement des conditions de liquidité sur le marché interbancaire des changes marocain, explique AGR dans sa récente note « Weekly Mad Insights – Currencies »

Ainsi, les spreads de liquidité s’apprécient de 123 PBS à 4,07% après avoir atteint un pic de 4,46% au courant de la semaine, s’approchant du seuil haut de la bande de fluctuation, relève AGR, notant que ce niveau de spread de liquidité est « un record » depuis le début de la flexibilisation du dirham en 2018.

« Nous relevons des flux imports importants sous forme d’opérations de couverture. Ces dernières ont été stimulées par le rebond de l’euro cette semaine », soulignent les analystes AGR.

AGR note, par ailleurs, que la semaine a été marquée par une forte volatilité au sein des marchés des changes à l’international. « La parité EUR/USD a atteint un nouveau creux de 20 ans avant de rebondir en fin de semaine. Les perspectives restent très incertaines à cause de la crise énergétique », indique la même source.

Les stratégies de couverture à très Court terme des opérateurs dont l’activité est exposée au risque de change « s’avèrent nécessaires » dans un tel contexte de volatilité, précisent les analystes.