×
Conquérant
Conquérant Par Mohamed CHAOUI
Le 09/12/2022

Les ondes positives de la qualification du Maroc au quart de finale de la Coupe du monde ne faiblissent pas. La liesse populaire que cet évènement planétaire a... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Aéronautique: l’écosystème sensibilise les élèves aux métiers du futur

Par L'Economiste| Le 05/10/2022 - 14:43 | Partager
Aéronautique: l’écosystème sensibilise les élèves aux métiers du futur

L’industrie aéronautique entend créer le déclic chez les plus jeunes pour leur permettre d’intégrer le secteur à l’avenir. Pour la première fois, l’écosystème aéronautique marocain a organisé, à Nouaceur, une journée consacrée à la sensibilisation des élèves du collège et du lycée aux métiers de l’aérien.

Cette initiative vient du ministère de l’Industrie et du Commerce, du constructeur Boeing, du Groupement des Industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), de la province de Nouaceur où est implantée la plateforme nationale de l’industrie aéronautique, de l’Ambassade des États- Unis au Maroc et de l’ONG ANAIS. L’événement s’est déroulé en présence d’Abdallah Chater, gouverneur de Nouaceur, Kevin Millison, VP Finance, chaîne de Fournisseurs de Boeing, ainsi que Karim Cheikh, président du GIMAS. Ce dernier est d’ailleurs signataire avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et l’Innovation, celui de l’Industrie et du Commerce et la CGEM d’un accord pour la formation de 100.000 ingénieurs, cadres moyens et techniciens supérieurs dans le domaine.

La journée sensibilisation a ainsi permis aux élèves de prendre part aux activités ludiques liées essentiellement au domaine de l’aérospatial et aux rencontres avec des professionnels dans le but d’échanger sur les possibilités de carrière. En effet, 67 000 embauches sont prévues en Afrique dans le secteur aérien et 2 millions dans le monde entier sur les 20 prochaines années. L’idée est de promouvoir la formation dans ce domaine afin de disposer de satisfaire les besoins de l’industrie en ressources humaines durant les deux prochaines décennies.