×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Aérien : L'IATA déplore le coût pour les compagnies en Afrique

    Par L'Economiste| Le 26/11/2018 - 12:58 | Partager
    Aérien : L'IATA déplore le coût pour les compagnies en Afrique

    "L'Afrique est une région coûteuse pour les compagnies aériennes". La remarque est du patron de l'Association internationale du transport aérien (IATA), Alexandre de Juniac, qui participe, ce lundi à Rabat, à l'assemblée générale de l'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA). Juniac a souligné que le coût du kérosène est 35 % plus élevé en Afrique que dans le reste du monde. "Les redevances d'usage représentent 11,4 % des coûts d'exploitation des compagnies aériennes en Afrique, soit quatre fois plus qu'en Amérique du Nord et le double de la moyenne du secteur", a également relevé le patron de l'IATA. Autre plainte: les taxes et les frais en Afrique demeurent parmi les plus élevés au monde.

    L'instance appelle notamment les gouvernements à changer de perception sur le transport aérien. "Trop de gouvernements africains considèrent l’aviation comme un luxe plutôt que comme une nécessité". "La valeur de l'aviation pour les gouvernements ne se trouve pas dans les recettes fiscales qui peuvent en être tirées. L’aviation soutient la croissance économique et la création d’emplois", a insisté le patron de l'IATA.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc