×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Festivals

Par L'Economiste| Edition N°:2048 Le 22/06/2005 | Partager

Après Marrakech, Tanger, après Tanger, Fès, après Fès, Essaouira, après Essaouira, Casa…Jamais l’organisation de manifestations culturelles, de festivals, sur des thèmes aussi originaux les uns que les autres, n’a connu une telle effervescence. Et si ce genre d’initiatives se multiplie, c’est que les choses changent, c’est parce qu’il y a de la bonne volonté. C’est aussi parce que nous avons des walis et gouverneurs moins grincheux, qui ont appréhendé les enjeux. Ils ont compris que l’animation est une composante majeure de l’épanouissement des villes, du développement des nations. Une nation qui ne sait pas faire la fête est une nation triste, qui doute. Et ce n’est certainement pas ce que nous souhaitons à notre pays. A vrai dire le pari n’est pas tout à fait gagné. A chaque fois, c’est comme si les anciennes et nouvelles habitudes se heurtaient. A Marrakech, il aura fallu quelques débordements au concert de la pulpeuse Nancy Ajram pour faire des compatriotes de la chanteuse libanaise persona non grata. A Casablanca, l’ancienne génération d’artistes fait de la résistance au motif qu’elle n’est pas assez représentée dans un festival qu’elle accuse de trop privilégier les productions internationales... Dans ce genre de situation, il est tout à fait légitime que certaines parties ne trouvent pas leurs comptes et jouent les trouble-fête. Mais en aucun cas, les perturbations ne doivent arrêter la dynamique à laquelle nous assistons. L’autre défi, c’est de verrouiller l’organisation car, c’est connu, les entreprises de l’événementiel ne sont pas toutes sérieuses. C’est peut-être même le plus grand risque, celui de voir capoter certains rendez-vous, par manque d’envergure internationale, recherche de gains rapides, absence de professionnalisme.Mohamed BENABID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc