×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    L'Edito

    Epouvantail

    Par L'Economiste| Edition N°:3140 Le 30/10/2009 | Partager

    L’USFP se refait les dents sur certains loupés du projet de loi de Finances. Ou du moins à ce qui s’apparente pour le parti en tant que tel. Banal exercice de remue-méninges parlementaire… à première vue. Si la réaction interpelle, et plus sur la forme que le fond, c’est que dans le landerneau politique, les réactions sont soit timorées ou à l’autre extrême populistes. Ce qui alors ne fait que discréditer leurs auteurs. La qualité du débat contradictoire reste isolée pour l’heure. Et il faut le reconnaître, sur ces dernières années, les universitaires qui ne manquent pourtant pas d’experts sont étrangement silencieux. Dans un autre contexte, la réaction de l’USFP aurait donc été banale. Ici elle est atypique et même bienvenue. Pour avoir suffisamment accumulé d’expérience sur ce même portefeuille des finances, à travers Oualalou, le parti reste sans doute l’un des rares à être capable de faire des propositions qui se tiennent. Force est de constater que c’est ce genre d’attitude qui peut permettre à l’USFP de se remettre en ordre de bataille. Ici et là l’on commence à entendre dire qu’il redevient audible et qu’il a entamé une reconfiguration que beaucoup d’autres formations auraient tort de prendre à la légère. Même la presse du parti semble avoir retrouvé son côté mordant et incisif. Bien entendu l’on continuera toujours d’observer d’un oeil amusé cette singularité politique qui fait qu’un parti de la majorité tance ses propres alliés même si la cohésion d’ensemble en prend un coup. Une réaction orchestrée dans les grandes manoeuvres de «soutien critique». Mais au-delà des subtilités politiques, l’épouvantail agité par l’USFP est salutaire dans l’intérêt même de la qualité des débats sur les grands dossiers. Qu’il s’agisse de la loi de Finances ou autre.Mohamed Benabid

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc