×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Epoque

Par L'Economiste| Edition N°:3117 Le 29/09/2009 | Partager

DE hauts fonctionnaires épinglés dans des affaires de trafic d’informations. Le gouvernement a donné un coup de pied dans la fourmilière dont tout le monde se doutait et il s’est vraisemblablement produit quelque chose d’important pour que le dossier soit traité avec un minimum de transparence. Même s’ils n’ont eu cesse de dénoncer les dérives, les milieux économiques ne sont pas entièrement irréprochables. Si les glissements se sont amplifiés au fil des ans, c’est que certains d’entre eux les ont encouragés, car ils y trouvaient leur compte. L’on se demande même comment une partie du monde des affaires ait pu s’accommoder d’une telle situation.Cette opération mani pulite, il faut s’en féliciter bien évidemment, mais il faut s’assurer que le chantier soit mené jusqu’au bout.D’abord ne l’oublions pas, le juteux business n’est pas exclusivement centralisé. A l’échelle locale, d’autres gisements de délits d’initiés sont notoires: ceux qui existent dans la rareté d’information, voire l’opacité tout court, créée ou simulée, par les agences urbaines qui verrouillent l’info sur le foncier, les futures zones urbanisables, les plans d’aménagement... et sur ce registre, il n’y a malheureusement pas d’écho d’amélioration. Ensuite, il faut éviter de faire en sorte que le message à l’issue de cette affaire ait une coloration uniquement punitive lorsque l’attente chez l’opinion publique est celle d’un changement des comportements. S’il n’y a pas de position claire du gouvernement sur le sujet, les pratiques ne changeront en effet qu’à la marge, voire pas du tout. A elle seule, pareille mobilisation ne permettrait certes pas d’éviter aux procédures d’investissements de futurs excès, mais elle pourrait au moins symboliquement marquer la fin d’une époque.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc