×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Startup

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:6021 Le 31/05/2021 | Partager
dr_mohamed_benabid.jpg

C'est le genre de sujets qui apportent à chaque fois une lueur d’espoir. Ce que ce numéro de L’Economiste raconte à travers le reportage sur Intelcia ou l’interview de la star de la French Tech, Bertrand Quesada (lire article) ce sont avant tout des aventures individuelles ou collectives qui ont commencé petit et qui, aujourd’hui, brillent par leur croissance et leur prestige.

Il faut continuer de faire vivre le mythe de la startup. Il charrie plein de promesses, celle des voies de contournement du parcours du combattant de l’entrepreneuriat classique, celle aussi de l’innovation, quitte parfois à déstabiliser, en version moins glamour, les marchés existants selon des logiques disruptives, pourrait-on dire en simplifiant les idées du théoricien américain feu Clayton Christensen.

Le contexte pandémique a montré que le sujet était suffisamment névralgique  et engage même des enjeux de souveraineté pour s’y intéresser. Comment valoriser ce modèle si ce n’est à travers des initiatives qui incitent à oser, à trébucher,  faire des erreurs ou échouer carrément.

A n’en point douter, le sujet donc reste celui de l’écosystème culturel, économique et politique à même de contribuer à son émergence. On le sait, de fortes attentes persistent sur la question du financement.

L’investissement privé est extrêmement frileux pour la partie amorçage et il suffit de consulter les chiffres de l’AMIC (Association marocaine des investisseurs en capital) pour s’en rappeler: à peine 74 millions de DH investis en 2019 et 172 millions en 2020 (contre respectivement 6,7 milliards et 7,3 milliards de DH pour les projets plus matures en développement).

Encore faut-il ne pas oublier la crise des délais de paiement qui condamne d’entrée de jeu les entreprises avant de les voir engranger le moindre petit bénéfice. L’été marocain des startups reste donc à écrire.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc