×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Circonstances

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5963 Le 09/03/2021 | Partager
dr_mohamed_benabid.jpg

Dans une quasi-indifférence, les communes ne payent plus leurs fournisseurs de­puis plusieurs mois. Les poubelles sont ramassées, les bus rutilants (du moins dans certaines villes) continuent de rouler, mais pour combien de temps encore? Il n’y aurait pas de quoi s’émouvoir si les enjeux ne se mesuraient pas à l’aune des menaces qui pèsent sur le maintien de services publics de base.

Et si aussi l’explication était corrélée exclusivement à l’impact de la crise. Impact auquel peu de secteurs échappent qu’ils soient privés ou publics. Que les budgets soient continuellement en décalage par rapport aux besoins, personne ne peut le nier. Que les ressources des collectivités ne se détachent guère du triptyque: transfert de l’Etat-fiscalité locale-fonds d’équi­pement communal, est un fait.

Que les recettes de cette même fiscalité locale (taxes sur les opérations de construction, de lotissement, de séjour et des débits de boissons...) se soient effondrées du fait de la pandémie est incontestable. Sauf que ce ne sont pas les uniques hy­pothèses plausibles au vu des erre­ments constatés depuis des années dans de nombreuses communes.

Plus spécifiquement, l’incapacité à traiter structurellement la question des excédents de trésorerie est em­blématique, tout comme celle des dépenses de fonctionnement qui continuent de grever une grande part du gras disponible. Ce souci de disciplinarisation des moeurs en matière de gestion des finances lo­cales est inscrit à l’agenda politique depuis des années. Sans résultat.

Il n’y a aucune raison à ne pas aider des communes qui seraient confrontées à de la «bonne» dette, c’est-à-dire à des déterminants externes non maîtrisables et qui seraient à l’origine d’inégalités jus­tifiées de financements. Ce sont les seules circonstances atténuantes.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]leconomiste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc