L'Edito

Durer

Par Nadia SALAH| Edition N°:5219 Le 28/02/2018 | Partager
nadia_salah.jpg

Encore une fois le Maroc vient d’essuyer une grosse déconvenue sur la pêche. C’est la troisième fois. Mais c’est la première passant par la Cour de Justice européenne. Ce qui lui donne un aspect solennel.

L’opinion est émue. C’est normal. Surtout que cela fait trois émotions en même temps: le phosphate saisi en Afrique du Sud, l’opération du Souverain et l’arrêt sur la pêche.  Logique puisque le Sahara et le Roi sont deux domaines où il y a vraiment un immense investissement affectif, sans compter les éléments de la raison.

Mais cette opinion publique n’aime pas voir que son ministre des Affaires étrangères et celui de l’Agriculture ont des commentaires si différents: on craint des actions contradictoires. En espérant se tromper.
Jusqu’ici la pêche était  un dossier facile: «Pas de pêche au large du Sahara? Alors pas de pêche du tout». Ipso facto, la question devient une affaire ibérico-européenne: le Maroc fait semblant de regarder ailleurs, en particulier ses propres bateaux qui ont plus de possibilités de prises. Les méchantes langues rappelleront, à juste titre, que les arrêts de la Cour européenne ont été un puissant argument en faveur du Brexit.

Rabat pourrait engager le fer sur la mise en valeur saharienne. Il ne le fait pas ou très peu. Parlons chiffres dans cette histoire où le Maroc est accusé de «pillage»: il est bien doux ce «pillage», puisque le niveau de vie dans la région d’Oued Eddahab-Dakhla atteint 28.627 DH/personne/an, celui de Laâyoune 17.729 DH tandis qu’à Béni Mellal-Khénifra ou dans le Tafilalet, il faudra se contenter d’un peu moins de 12.000 DH.

Casablanca, cœur et moteur de la production des richesses du pays, n’arrive qu’en 2e position, loin derrière Dakhla. Une «exploitation» bien sympathique. Notons que ce niveau de vie rend compliqué le changement de paradigme proposé par le CESE et lancé par la CGEM. Ce qui renforce la stratégie constante: être présent et durer.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc