×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
L'Edito

Droits

Par L'Economiste| Edition N°:2491 Le 23/03/2007 | Partager

80-100 personnes habitent là, un de ces douars, plus tout à fait bidonville et pas encore vrai quartier de maisons très modestes… Un de ces douars comme il en existe beaucoup dans Casablanca pour les familles très pauvres. Elles s’accrochent à la réussite de la capitale économique. Il ne sait pas de quoi il parle celui qui, doctement, dit qu’il s’agit de «rêve impossible» ou de «mirage», avec des accents de compassion dans la voix… Parfois ce ne sont que des larmes de crocodile.Cette fausse compassion n’est que du mépris pour ces hommes et ces femmes en laissant entendre qu’ils sont inintelligents, alors que ce sont au contraire des gens courageux accomplissant d’énormes efforts pour se sortir de la situation où ils sont. Il n’est pas sûr que tous nos compatissants aient, eux, la même force d’âme.Mépriser les pauvres est aussi bien commode quand on n’a pas envie de s’occuper de leur sort. En effet, pourquoi s’occuper de leur donner leurs droits si l’on part du principe que rien ne va changer pour eux? Et pourtant, il s’en passe de vilaines choses dans ces douars. Voilà ce qu’ose dire le mokaddem du coin, demandant peut-être de la «compréhension» financière : «Vous avez voulu vous faire exploser? Alors votre attestation de résidence, vous pouvez toujours l’attendre…». Ce mokaddem prouve là que c’est lui le vrai terroriste qui veut détruire les liens sociaux et politiques de ce pays. Il faut des siècles pour construire la solidarité d’une nation, une phrase pour la casser.Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc