×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Docs. L'Economiste

MOHAMMED VI & L'AFRIQUE: UNE OUVERTURE ROYALE

Le 29/07/2015 - 13:44 | Supplément

La valeur d’un Royaume

EN moins de dix ans, le contexte a profondément changé. D’une part, le continent africain est passé au milieu du paysage marocain. D’autre part, le Maroc se pose de mieux en mieux sur le radar africain. Bien sûr, il ne faut pas surévaluer les opportunités. L’Afrique décolle vite, certes, mais elle part de très bas: si les taux sont forts, les valeurs absolues restent modestes, pas assez massives pour nourrir toutes les ambitions du Royaume. Pourtant, pas question de passer à côté. Il faut quand même investir et s’investir, pour faire partie du voyage, car il en vaut la peine. On le voit tous les jours avec les résultats des entreprises qui ont investi. Et on voit aussi le résultat, ici, avec d’autres investissements qui s’installent au Maroc pour s’associer à la plateforme africaine que le Royaume porte. Les Marocains ne sont pas les seuls à avoir repéré ce phénomène africain. Le Nigéria, le Kenya sont sur la même visée. Ce n’est pas tout. Outre les présences historiques, les promoteurs de chez nous rencontrent maintenant des Coréens, des Chinois, des Pakistanais et des Indiens, prêts à se battre durement pour un contrat très moyen, avec des prix de revient bien ajustés. Et souvent une meilleure offre en matière de ressources humaines. Il faut souligner cette évolution, qui va aussi vite que les taux de croissance. La compétition n’est plus seulement financière. Elle ne se joue plus uniquement sur les apports techniques. Elle devient humaine, donc à facettes multiples. Non seulement il faut une technicité de niveau international, mais il faut aussi savoir s’organiser, savoir mobiliser des compétences sociologiques, managériales, culturelles… Avec par-dessus le marché, des sensibilités religieuses et des savoir-faire politiques. Et ce n’est pas encore suffisant. Vu du Maroc, on mesure mal ce que peut valoir une volonté politique autour d’un Roi. Et aussi ce que peut valoir un Royaume qui fonctionne. La différence saute aux yeux, quand le hasard place des Marocains à côté de Sud-Africains, qui se sentent chez eux sur tout le continent. Ces derniers n’ont plus le leader qu’il faut pour incarner une vision, donc produire des actions. Une autre différence saute aux yeux quand ce même hasard place des Tunisiens avec nos Marocains. Il vient aux premiers une tristesse admirative: «Nous aussi, on aurait pu, si on avait eu un pays qui marche», avec une compagnie aérienne, des banques, des Affaires étrangères, une armée… Les Marocains de l’intérieur auront du mal à en croire leurs yeux, pourtant c’est vrai: les Marocains de l’extérieur ont la réputation d’être de gros travailleurs, respectueux de leur parole et bien organisés. Mais attention, le moindre triomphalisme, le moindre soupçon de domination sera sanctionné d’éviction. Le continent en a bien trop souffert pour en supporter encore, même et y compris sous forme de peccadille. Dans leur mémoire, les Marocains aussi ont ces mêmes vexations. Cela devrait les rendre sages.

Nadia SALAH

Document(s) attaché (s) :

Ultra N° 7

Le 30/06/2015 - 13:24 | Supplément

ultra_7.jpg
 

MAGIE MARITIME JULIETTE SUCCOMBE A ROMEO CE QUI LES REND HEUREUX FOOD IS THE NEW FASHION PLONGEONS EXTRAORDINAIRES LES RAY-BAN DES LUNETTES QUI VOIENT LOIN

Document(s) attaché (s) :

Ultra N° 6

Le 01/06/2015 - 12:10 | Supplément

ltra6.jpg
 

RICHARD ATTIAS Ma passion est mon adrénaline  TEDDY RINER 2,04 mètres de légende RENCONTRES LEÏLA SHAHID HINDI ZAHRA FOUAD LAROUI JKITOU LA MODE PART AU COMBAT Les super héroines prennent le pouvoir ENFIN !

Document(s) attaché (s) :

Ultra N°5

Le 11/05/2015 - 14:31 | Supplément

ultra5.jpg

SILVER Power Le goût des bonnes manières Décodons les DRESS CODE Jour de NOCES Charlie WINSTON-Néo Dandy Marralech POLO: SO BRITISH

Document(s) attaché (s) :

Ultra N° 4

Le 30/03/2015 - 17:41 | Supplément

ultra4.jpg

Taha BOUQDIB: Maître du thé

Les âmes GUERRIERES

Street Art: NEW ART NEW MONEY

#Digital DETOX

Mehdi BENNANI: La performance dans l'adversité

Document(s) attaché (s) :

Ultra N°2

Le 12/02/2015 - 14:39 | Supplément

Think positive

ultra2.jpg

Penser positif, c’est croire en la vie. Croire que tout est possible jusqu’à preuve du contraire. C’est dépasser ses doutes encombrants, ne jamais refuser d’essayer et avancer. Parce qu’avancer, c’est affronter les orages du monde et ne pas laisser la vie lester sa volonté, comme nous le montrent brillamment nos rencontres de ce mois. Ramdame Touhami, ce businessman de génie sans cesse en renouvellement (p 18).

Kebir, le cavalier de l’impossible et son cheval magique Quickly, dans le circuit mondial depuis à peine 2 ans, dont la royale ascension nous conduit aux JO de Rio (p 22), ou encore Chakir et Victor qui donnent un nom à la Haute couture masculine marocaine (p 24). Des chevaliers modernes qui repoussent sans cesse leurs limites.

Comme en son temps aussi, Raymond Loewy, père du way of life américain, qui parce qu’il ne supportait pas la laideur, devint l’un des plus grands designers de tous les temps. Son seul regret, ne pas avoir inventé l’oeuf, cette forme parfaite (p 64). Comme aussi, Patek Philippe, la prestigieuse marque suisse aux 80 brevets, qui inspire le monde de la haute horlogerie depuis 175 ans (p 46.) Ou ces horlogers de génie qui rivalisent de prouesses pour nous offrir de nouvelles créations d’une beauté et d’une technologie à couper le souffle (p 49). Sans oublier ces couturiers talentueux qui renouvellent sans cesse les codes de la mode pour nous rendre plus beaux (p 28). Le monde se construit sur les rêves devenus réalités par la force de ceux qui les portent. Croyez aussi dans les vôtres. Car avancer, c’est vivre et vivre, c’est exister.

Muriel FLORIN

Document(s) attaché (s) :

Ultra N°1

Le 08/12/2014 - 12:43 | Supplément

Bien Vivre est un Art !

ultra1.jpg

L’essentiel n’est pas de vivre, mais de bien vivre“, aimait à dire, en son temps, Platon. Une philosophie que nous partageons totalement, tant la vie ne vaut d’être vécue sans relief ni intensité, mais aussi pour la somme des plaisirs qu’elle nous offre. Et l’Art de Vivre, c’est bien cela. Cette recherche du sublime en toute chose, ce choix concret de vivre, d’être et de penser pour et autour de certaines valeurs. 

ULTRA se propose de partir pour vous, chaque mois, à la découverte de ce qui se fait de mieux en matière d’Art de Vivre, de saisir ce qui est dans l’air du temps, afin de vous offrir inspirations, plaisirs et émotions.  Nous parlerons tendances, innovations, horizons,  style, luxe, épicurisme, bien-être, mais aussi design,  culture… Une invitation à cultiver l’art du beau et à nourrir son esprit par la découverte de l’inattendu. L’Art de Vivre, un art essentiel pour qui veut être un Artiste dans l’art de vivre sa vie. Soyez ce maestro, Soyez ULTRA !  

Muriel FLORIN

Document(s) attaché (s) :

Impérialisme financier : La menace

Le 03/10/2014 - 16:37 | Supplément

super_riches.jpg

Super riches : Une nouvelle classe à part

Selon Francis Scott Fitzgerald, “ les plus fortunés de ce monde seraient différents de vous et moi. Leur richesse financière les rendrait cyniques là où nous nous montrons confiants et les amènerait à se considérer meilleurs que nous. ” Une formule toujours d’ actualité, sans doute parce qu’ à l’ époque où elle fut écrite (1926), les inégalités observées aux  États-Unis avaient atteint des sommets comparables à aujourd’ hui.

Document(s) attaché (s) :

L'incroyabe puissance des ONG

Le 07/07/2014 - 13:20 | Supplément

ong.jpg

Où commence et où finissent l'économie et la responsabilité sociale, l'activité caritative, l'entreprise non-marchande, l'acte citoyen, le lanceur d'alertes, le mécène, le bénévole, le commerce de partage, l'échange équitable ? On ne sait plus très bien s'il y a un domaine propre aux ONG, où la société civile (autre concept élastique) serait confinée. Le droit ne leur a peut-être pas (encore ?) reconnu la qualité de membre de plein exercice de la société internationale, mais les ONG s'en moquent. On croit les connaître parce qu'on les voit partout. Pourtant, dans le fond, on sait bien peu de chose de cette nouvelle  espèce d'organismes sociaux, tant les investigations sont rares et éparses.

Document(s) attaché (s) :

Le Salaire des Cadres 2013

Le 07/02/2014 - 16:02 | Supplément

salaire_des_cadres_2013.jpg

«Très modérées les augmentations de salaires pour les postes d’encadrement. Elles couvrent le taux d’inflation de 2013, pas plus pas moins et ce, en moyenne globale. Rendre publique cette donnée, comme le font Les  Documents de L’Economiste, est un facteur de bonne gouvernance pour les négociations salariales qui se déroulent en ce début d’année. L’ enquête, réalisée par le bureau d’études Sunergia pour le compte de L’Economiste, a le grand mérite d’apporter de la transparence en ces temps difficiles...» 

Nadia Salah, directrice des Rédations

Document(s) attaché (s) :

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc