×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Débilité

Par L'Economiste| Edition N°:972 Le 09/03/2001 | Partager

En Algérie, chaque jour qui passe apporte son lot de morts et de dévastations. Manifestement, la loi sur l'amnistie n'a pas mis un terme au cycle de violences. Le pouvoir et les islamistes semblent s'être installés dans une guerre civile appelée à durer encore. C'est malheureux pour ce pays dont les potentialités sont immenses et c'est encore plus malheureux pour ses voisins, car il est impossible de construire le grand Maghreb sans une Algérie stabilisée. Devant cette situation extrême, on est surpris d'apprendre que le Président Bouteflika a décidé qu'il fallait... arrêter tous les couples qui se promènent dans les jardins publics, accusés d'atteinte à la moralité. Comme quoi on mène la politique que l'on peut, faute de pouvoir en finir avec les assassinats. Placer les objectifs politiques d'une nation en dessous de la ceinture est une finalité bien surprenante.En Afghanistan, les problèmes de couples illégitimes sont réglés: ils sont fouettés ou lapidés. On ne sait d'ailleurs pas comment font ces gens, ils se débrouillent probablement autrement... Cet objectif prioritaire étant atteint, les Talibans ont décidé d'aller plus loin. Dans leur fougue guerrière et idéologique, ils attaquent les falaises à coups de canon et de mortier pour détruire des statues millénaires. On ne badine pas avec la morale. Décidément, nous vivons une drôle d'époque. Pendant que d'aucuns entrent dans l'économie du 3ème millénaire, d'autres n'ont pas fini de régler leurs problèmes de libido. C'est vraiment la débilité au pouvoir.Mais lorsque cette débilité s'exerce au nom de l'islam, il y a de quoi se révolter. Il est grand temps que les vrais musulmans réfléchissent à un système susceptible d'exprimer la vraie foi au lieu de laisser son interprétation entre les mains des plus ignares.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc